Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/08/2010

La fin du photovoltaïque?

photovoltaique.jpgDe plus en plus de propriétaires installent des panneaux photovoltaïques sur les toits de leurs maisons. Il y a fort à parier que dans les prochains temps les pompiers rechignent à intervenir. La raison : les risques d’électrocution par le courant venant des panneaux.
EDF, selon ces nouveaux tarifs, s’engage à  racheter l’énergie des particuliers à un tarif de 0,58 euros pendant 20 ans. Grâce à cette incitation, il y aurait environ 580 000 installations photovoltaïques rien qu’en Allemagne (beaucoup moins en France, de l’ordre de 40 à 60 000).
Mais en cas d’incendie, les maisons individuelles équipées de panneaux risquent de ne pas être secourues. Deux exemples récents dans le nord de l’Allemagne ont vu les pompiers volontaires refuser d’intervenir sur un petit incendie. Ce qui aurait pu rester un incident faisant des dégâts mineurs avec une intervention, s’est transformé en un tas de cendres. Carsten Pix, le secrétaire général de l’association des pompiers allemands, explique les dessous du problème.
Même quand on coupe l’alimentation du réseau lors d’un incendie, le courant continue de sortir des panneaux PV. Il y a des risques même lors d’une intervention nocturne : la lumière de nos lampes suffit à produire un courant dangereux.
A Steinburg, près de Hambourg, un accident a envoyé un pompier volontaire à l’hôpital dans un état grave. Depuis, les équipes hésitent à intervenir.
Selon les statistiques de l’association des assureurs allemands, environ 190 000 maisons individuelles sont touchées par le feu chaque année.
Nous n’avons pour l’instant que très peu de cas où les pompiers ont refusé d’intervenir à cause de la présence de panneaux solaires. Il n’est pas encore question d’augmenter les cotisations pour ce type d’habitations, rapporte Christian Lübke, porte-parole de l’association, qui se veut rassurant.
Mais la question est suffisamment sérieuse pour que les pompiers professionnels et bénévoles montent un groupe de travail sur le sujet. Ils veulent rédiger un guide pratique sur la sécurité en cas d’intervention sur des installations solaires. Si les pompiers professionnels disposent de lanceurs de mousse opaque qui peuvent couvrir les équipements PVIB (photovoltaïque intégré aux bâtiments), les bénévoles doivent en effet faire avec les moyens du bord. En attendant que les équipementiers sortent des produits plus sûrs.
Car certains fabricants proposent depuis peu des disjoncteurs qui coupent automatiquement l’alimentation des panneaux en même temps que celle du réseau. Selon Lübke, les assureurs étudient avec intérêt les avancées de cette technologie. Sans cependant donner d’indication sur la date à laquelle leur installation sera exigée.
La modification fin 2009 de la loi sur la promotion des énergies renouvelables a considérablement ralenti l’installation de panneaux PV sur les maisons individuelles. La mesure obligeant les producteurs à racheter l’électricité à prix fixé a été considérée "antisociale", puisque les producteurs répartissaient cette augmentation sur tous les consommateurs. Mais après ce premier coup donné par les autorités aux propriétaires écologiques, voir les pompiers risquer de ne plus intervenir en cas d’incendie risque de leur porter l’estocade !

20:05 Publié dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.