Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/09/2010

le ramadan se termine ce soir

burka1.vignette.jpg

Je n’ai pas souvenir d’avoir vu les médias se pencher avec autant de sollicitude sur les questions du ramadan comme cette année. Cette nouveauté sacrifie à la mode actuelle qui consiste à s’intéresser à tout ce qui touche à l’islam en France. Le Monde, le Figaro et Libération, les journaux nationaux, titrent sur le ramadan qui touche une population de plus de 5 millions d’individus.

 Pour un pays qui se dit laïc, faire les gros titres sur une religion minoritaire confirme la place de plus en plus prépondérante que prennent les imams dans le paysage français. La caution tacite qui en découle consolide les tenants d’une religion qui cherche à s’implanter en force en imposant ses dogmes et ses restrictions. Il est question de Halal partout, dans les supermarchés, dans les restaurants, dans les compagnies d’aviation et dans les cantines. Les entreprises abondent dans le même sens en acceptant la modification des horaires de travail adaptés pour satisfaire la pratique religieuse.
Venant au lendemain du débat sur l’interdiction du port de la burqa, on ne peut que s’étonner de la publicité faite à cette religion comme si l’on voulait se dédouaner du vote politique à l’Assemblée. La DCRI, direction centrale du renseignement intérieur annonce que la menace terroriste est au même niveau qu'en 1995. Menace à prendre très au sérieux.

Pourtant la loi du 9 décembre 1905, qui sépare les églises et l’Etat, est claire puisqu’elle enracine dans les institutions le libre exercice des cultes à condition de dissocier la citoyenneté de l’appartenance religieuse. La loi stipule qu’aucune religion ne saurait imposer ses principes comme normes d’organisation de la société car quand la laïcité, garante d’un destin commun, est menacée alors la société française se fissure dans son unité.
Les mêmes, qui s’élèvent contre l’application stricte de la Charia dans certains pays arabes, favorisent une publicité déplacée susceptible d´encourager l’extrémisme islamique et de contrôler la vie des musulmans européens. Certains imams n’hésitent plus à maudire et insulter l’occident dans les prêches qu’ils font dans les mosquées françaises tout en appelant de leurs vœux la destruction des pays où ils vivent. On ne peut s’étonner alors que les islamistes aient pris le contrôle de la vie politique, religieuse, sociale et culturelle en exerçant une influence sur les minorités musulmanes des pays occidentaux. Ils se sont renforcés et ils ont resserré leur emprise sur le cœur même de leur communauté.
Notre tolérance envers les musulmans pour ce qui est de la liberté religieuse en général se développe alors que nous constatons des conversions en masse à l’islam, de la part de juifs et de chrétiens. Cette publicité médiatique favorisée par les grands médias tend à prouver que les islamistes sont devenus de plus en plus présents, certains diront agressifs, parce qu’ils ont compris que l’occident cédait à leurs exigences en les traitant avec tolérance. Ils ont donc ainsi réussi à gagner du terrain et une popularité qui camouflent une certaine arrogance. L’islam conquérant est en marche dans une Europe pratiquement soumise.

Et quand on voit que le simple fait qu'un pasteur menace de brûler un livre du coran, on met l'ensemble du monde en alerte de peur que des innocents ne payent ce geste imbécile, insultant et irrésponsable ! Comme si c'était une fatalité normale.

Mais bon Dieu , quand va t-on se réveiller ?

Les commentaires sont fermés.