Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/10/2010

C'est mieux ailleurs

bucherons.jpg

C’est un peu le sentiment qui doit prévaloir  chez nos élus. Cette semaine sur TLVA madame le maire de Sainte Croix aux mines a tué, presque en direct,  le SUVI  Lièpvre – Rombach – Ste Croix. La vocation de ce sivu est de gérer en commun les ressources humaines des 3 communes pour l’exploitation forestière. Elle veut  s’allier à celui de Ribeauvillé tout comme veut le faire Rombach le Franc. Lièpvre comme d’habitude suivra mais après tout le monde, bien évidement, et certainement sans broncher. Quel  bel exemple d’égoïsme communal voir intercommunal. Vous vous imaginez,  nous ne sommes même pas capable dans cette vallée de travailler main dans la main.  Et derrière les discours édulcorés c’est le "chacun pour soi" qui est la règle de conduite ! Le président de la comcom est bien muet sur le sujet. N'est-Il plus capable de garantir la cohésion dans cette vallée? On nous parle de projets structurants pour assoir l’esprit intercommunal et là impossible de trouver un terrain d’entente avec Ste Marie ? Je doute que Claude Abel soit buté à refuser de s’allier aux autres communes de la vallée pour l’exploitation forestière. Lui qui est le seul aujourd’hui à vouloir encore embaucher des bucherons  alors que les autres communes s’y refusent. L’emploi n’est, semble-t-il, pas non plus la priorité dans le Val d’Argent.

Ils ont des yeux mais ne voient pas !!!! Par contre les déficits, çà on veut bien les partager et pour augmenter les impôts, tous seront d’accord. Et oui, faut bien éponger leurs déficits futurs !

Je me souviens lorsque Lièpvre avait été contraint de contacter le sivu de Ribeauvillé parce qu’aucune autre commune de la vallée ne voulait créer de sivu avec nous. C’est à ce moment-là que Jean Luc Frechard dans un moment de lucidité, avait accepté de créer une structure regroupant les bucherons de Lièpvre et Rombach. Sainte Croix n’y ayant pas vu tout de suite son intérêt avait décliné l’offre pour revenir taper à la porte  2 ou 3 ans plus tard……

 

19:20 Publié dans Vallée | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.