Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/10/2010

ira , ira pas ?

carpe110.jpg

Ah à voir nos élus hésiter ainsi, on peut se poser des questions.

 Pour garder son label «pays d'art et d'histoire», la CCVA a l'obligation d’avoir  une exposition permanente et des expositions temporaires programmées toute au long de l'année. Pour cela il était prévu de réhabiliter une partie du site  Edler-Lepavec.  Le projet initial était à 2,8 millions, aujourd’hui avec la disparition de la TP, le voilà réduit à 1,3 millions. Mais bon faut quand même savoir ce que l’on veut ! Soit on y croit et on investit soit on y croit pas et on arrête. Mais là une partie de nos  élus ne savent pas faire. En plus certain ne voit pas plus loin que le bon de leur nez, c’est plus facile de fomenter un coup tordu ! Quant au maire de Lièpvre, sans un mot, sans intervenir dans le débat, telle la carpe, il plonge au fond du lac pour y passer l’hiver. Rendez-vous au printemps !

C’est un  peu comme avec la SEM souvenez-vous : "sors de ce corps Marcel"

On crache au bassinet mais on ne fait pas grand-chose pour redresser les comptes futurs  ni pour l’emploi. Maintenant que la comcom est actionnaire elle devrait développer l’activité et ne plus gouverner avec le nez sur le rétroviseur mais en regardant l’avenir en face. Mais çà non plus nos élus ne savent le faire. Comment ? Mais en défrichant de nouvelles pistes de profit et en diversifiant l’activité. Il serait plus que temps de développer de nouveaux  textiles, plus technique plutôt que de faire "comme on a toujours fait". Et comme dirait Alexander Graham Bell "ne marche jamais sur le chemin tracé, car il te mène que là où d'autres sont allés" et pour le textile, on sait ou mène le chemin.

 

19:16 Publié dans comcom | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.