Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/11/2010

Tout çà pour çà

RetraiteW-c21eb.gifCette fois, c'en est terminé. Le projet du gouvernement sur les retraites est désormais  devenu une loi, que chacun est tenu de respecter. Le président de la République peut être satisfait après tout il a résisté à la grogne sociale et il a fait preuve de fermeté face à la rue. Il entend bien en tirer parti pour montrer à la fois son autorité, son volontarisme, et sa communication sur le président "qui fait ce qu’il dit et qui dit ce qu'il fait". 

 Par contre le français moyen que je suis ne tournera pas la page aussi facilement que l'espère Nicolas Sarkozy. La promesse selon laquelle les retraites sont sauvées ne sera pas tenue. Alors tout ça pour ça ? Si la droite comme la gauche devront rouvrir le chantier des retraites, c'est qu'une fois de plus les travaux ont été superficiels et le débat, démagogique et escamoté, ce qui revient au même. Le report de l'âge légal de départ à la retraite de 60 à 62 ans était indispensable pour colmater la brèche parait-il. Mais quel que soit les calculs des économistes, il manquera encore 15 milliards d'euros. 
 Et voilà qu'on commence seulement à parler de l'activité des seniors, de l'emploi des jeunes, de l'opportunité d'une retraite à points. Si nos politiques avaient été à la hauteur des enjeux, on aurait peut-être pu commencer par là.
 

 

19:35 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

Erreur, sur ce coup comme sur beaucoup d'autres, Sarkozy ne fait pas ce qu'il dit. C'est même exactement l'inverse. Plusieurs fois, il a dit et répété qu'il ne toucherait pas à la retraite à 60 ans, mesure ne figurant pas dans son programme. Ce n'est pas grave, le mensonge est devenu une méthode de gouvernement depuis 2007.

Écrit par : wandoch | 11/11/2010

Les commentaires sont fermés.