Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/01/2011

Christian Chaton, le choix est fait

claudine.jpgPour Christian Chaton, trouver une suppléante c’est fait. Il a choisi une personne qui vient de la société civile et qui connait bien le monde du travail. Tant pis pour Claude Abel qui n’arrive pas à se décider. A trop attendre.....  L’information circule déjà sur Facebock.

Ce serait, parait-il, le maire de Lièpvre qui l’aurait proposer à Christian Chaton. On comprend mieux pourquoi il lui a servi la soupe lors de ses voeux.

Pour en revenir à ce choix, je peux dire que pour l’instant Christian Chaton n’a fait aucune erreur et en grand professionnel il sait mener sa barque.

 

28/01/2011

On m'a dit.....

anonyme.jpgOn m’a dit que Claude Abel n’avait pas encore de suppléante  et que c'était pour ça qu'il ne s'était pas encore officiellement déclaré candidat aux prochaines cantonales. Voilà qui est étonnant et je dois dire que j’ai du mal à le croire. Si jamais c’est le cas c'est inquiétant mais je conseillerai donc à Claude de venir chercher du coté du bas de la vallée. Quand on se veut rassembleur, il faut le démontrer dans ces actes. Et choisir une suppléante qui viendrait de la société civile serait, à mon sens, une bonne idée. Le bon ou mauvais choix du suppléant peut faire gagner ou perdre une élection. Je peux vous dire que les prochaines cantonales seront serrées et la moindre erreur peut être fatale (j’en sais quelque chose j’avais fait confiance à un gougnafier)

 

26/01/2011

Encore 40 salariés sur le carreau !

tde.jpg

Douche froide ce matin en lisant le journal

On a l’impression que l’histoire bégaye en Val d’Argent et s’en est triste. Encore 40 licenciements, encore une fermeture. Les marchés financiers ont eu raison de cette entreprise fondée en 1830. Va en falloir des touristes messieux les élus pour compenser cette perte !

Les 40 derniers ouvriers ont été dignes, jusqu’au bout ils ont travaillé et livré leurs derniers clients. Exemplaire les efforts de ce patron qui s’est battu avec ses ouvriers pour sauver les meubles. La comcom va t'elle racheter l’entreprise et ainsi sauver ces 40 emplois ? Elle ne peut pas faire autrement! Si ce n’était pas le cas, on se poserait alors beaucoup de questions. Pourquoi telle entreprise et pas celle là ?

Bref cette fermeture va faire du bruit d’autant plus que nous entrons dans une période d’élections.

24/01/2011

Deux femmes officiellement candidates aux prochaines cantonales

 

elections_canto.jpgSeraient-elles plus courageuses que ces messieux ? C’est la question que l’on peut se poser.  Claude Abel est aussi candidat mais pas encore d’annonce officielle. Le sortant, lui non plus n’est pas pressé d’annoncer sa suppléante. Quand aux autres candidats ils préfèrent encore rester bien au chaud et attendent le début de la bagarre pour venir troubler le jeu politique local. Il est pratiquement acquis qu’il y aura un candidat Front National dans la vallée. Quand au nouveau centre "çà se tâte". Attention à ne pas trop attendre….. Si rien ne se passe d’ici la fin du mois promis j’entre dans la danse et je secoue le cocotier.

 

22/01/2011

Cécité politique

cecité.jpg

Les vœux c’est réglé !  Chaque maire de la vallée va de sa vision globale du monde ce qui ne me gêne pas et je dirais même que c’est bien. Autre chose que j’ai apprécié c’est d’entendre une nouvelle fois les vœux de nos élus de 1991 grâce à une rétrospective de TLVA (très bonne initiative).  On peut ainsi comparer. Les hommes et les  femmes  qui conduisaient la destinée de notre vallée avaient souvent le mot emploi à la bouche. C’était même leur priorité. Aujourd’hui peu de maires ont parlé d’emploi ou si peu. Il y a 20 ans il y avait une feuille de route. Aujourd’hui, il y a aussi une feuille mais de déroute. Nos politiques d’aujourd’hui n’ont pas compris qu’il fallait redonner de la force, de la lumière et de la confiance. Que le développement durable devait être au centre de nos préoccupations. Qu’il fallait se  regrouper autour des valeurs qui ont fait la fierté de notre vallée. Qu’il fallait restaurer le "vivre ensemble", apporter plus de satisfactions, plus de solidarité, plus de sens, plus de respect à la dignité et à la fraternité des hommes. Donner confiance de ce que nous sommes, de ce que nous valons. 2011 devrait être une année de projets plutôt qu’une année d’élections.

Mais je crains fort qu’une partie de nos élus d'aujourd'hui soient frappés de cécité politique.

 

10:59 Publié dans Vallée | Lien permanent | Commentaires (0)