Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/02/2011

DEREMBOURSEMENT DES SETS DE PANSEMENT, INQUIETUDE DES INFIRMIERES ET DANS NOTRE VALLEE

Sondage_rdax_250x199.jpg

La nouvelle est inquiétante, pour les malades comme pour les infirmières à domicile.

La Haute Autorité de Santé (HAS) préconise depuis des années de privilégier les dispositifs médicaux à usage unique. Les sets de soins ont été conçus pour répondre à une prise en charge complète de la plaie, nettoyage, recouvrement, fixation et ce dans les meilleures conditions d’asepsie possibles à domicile. Développés selon les différents types de plaies, chaque set est composé d’un ensemble de produits inscrits à la Liste des produits  actuellement remboursé. Le surplus de matériel mis à disposition dans les sets tel que les pinces, la solution hydro alcoolique, le sac poubelle et les gants est à la charge du fabricant qui assure ainsi un équilibre entre ce qui est offert et ce qui est vendu (et donc remboursé).

Aujourd’hui le gouvernement "UMP" annonce un refus de prise en charge au nom des économies à faire par la sécurité sociale. Ce refus de remboursement sera effectif à partir du1avril 2011 ! 

En quoi cela nous concerne allez-vous me dire ?

Hartmann fabrique sur son site de Lièpvre ces sets de soins et l’incidence sur l’emploi local est énorme !

Demain viendra dans notre vallée le seul ministre alsacien. Je souhaite de tout cœur qu’au moins un élu ou un(e) candidat(e) aux cantonales lui parle de ce déremboursement.  A partir de lundi c’est 18 emplois intérimaires qui vont disparaître et si le ministère de la santé tarde à donner une réponse à ce problème, ce sera alors une vingtaine d’autres qui pourraient aussi disparaître. Le député et les élus locaux sont au courant, espérons que les choses vont évoluer, que le ministre va prendre en compte l’ampleur des conséquences et qu’ainsi on puisse redémarrer la production rapidement à Lièpvre et redonner du travail à une population fragilisé par la précarité. A suivre.

18:01 Publié dans Travail | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.