Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/03/2011

Pauvreté

demandez-le-progr.jpg

Pauvreté des programmes

A croire que nos candidats aux cantonales se réservent pour la dernière semaine. J’ai parcouru leurs programmes voilà ce que j’y ai trouvé

Christian Chaton:

Il est N°1 sur les panneaux d’affichages ...

Agnès Henrichs :

Une foi presque une dévotion à Geprom. Une entreprise  n’est pas une loterie et l’élu(e) se doit de vérifier un certain nombre de choses

·         Le bilan des années précédentes

·         Taux d’endettement de l’entreprise

·         Les fonds propres

·         etc etc….

Nadine Cosnier:

Elle parlera d’économie certainement vendredi soir chez Marie Christine à Lièpvre donc patience.

Claude Abel:

Toujours et encore à la bourre, il va falloir attendre le 9 mars pour qu’il nous dévoile son programme !

Avec aussi peu, il n'y a pas de quoi foutter un abstentionniste. Pensez-y !

Commentaires

Ah ! qu’il est loin le temps des Naudo et Baumann …

Temps où ces élus étaient journellement à la chasse d’industriels afin de redynamiser l’emploi, mis à mal par la disparition de la mono industrie du textile.

Nos élus actuels se contentent de jouer petit bras, en ne mettant nos dernières billes que dans la création d’emplois aidés ou subventions.

Dans ces conditions, que les commerçants et artisans ne s’étonnent pas, que l’arrière vallée est devenue la ville de tous les handicapes …. Et cerise sur le gâteau, un lieu de reflux pour le quart-monde de toute l'Alsace.

Un baromètre plus que parlant : lorsque qu’un commerçant tire son rideau, il peut désormais mettre une croix, sur son espoir de trouver, un successeur ou repreneur … Certes il lui restera toujours la possibilité, à l’instar de ce que fait la commune, de céder son bien, à l’euro symbolique, à l’une ou l’autre des structures sociales ou touristiques.

Écrit par : Nostalgique | 02/03/2011

Les commentaires sont fermés.