Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/04/2011

Ethique Politique

ethique_politique.jpgSuite à la lecture du compte rendu du dernier conseil municipal de Sainte Marie par les DNA,  mon ami Jean Jacques a réagit et je suis entièrement de son avis. Claude Abel peut être amère après sa défaite mais de là à réagir comme il l’a fait, il dépasse les bornes. De quoi donner des regrets de l'avoir voter. Ce n’est pas le rôle d’un maire de jeter l’opprobre sur une de ses administrées qui en plus avait appelé à voter pour lui. A vous de juger.......

Au bureau de vote d’Echery dimanche, le listing d’émargement est resté vide dans la case de Nadine Cosnier, et la procuration qu’elle détenait aussi, a certifié le maire. »

Voici donc une info qui vaut se pesant de cacahouètes …. Ainsi donc, le maire pousse l’incongruité, jusqu’à aller fouiller dans le listing d’émargement pour s’informer  qui a … ou n’a pas … voté. Mais dans quel monde vivons-nous ?

Voilà des pratiques que l’on pouvait espérer disparues en même temps que la gestapo. Il semble qu’il n’en est rien.

Certes qu’un Maire s’assure, que tous "ses électeurs clientélistes" ont satisfait leur devoir électoral, peut se comprendre. Et encore …

Mais que celui-ci prenne le Conseil municipal, comme tribune d’un règlement de compte électoral est plus que scandaleux. Ceci d’autant, que ce fut avec une nauséabonde utilisation du secret du scrutin, fondement même de notre démocratie.

Voici là, un comportement me donnant la nausée et un profond regret sur mon vote de dimanche dernier.

Pauvre Val d’Argent …. De scrutin en scrutin on te savonne de plus en plus ta planche.

JJM

20:06 Publié dans Vallée | Lien permanent | Commentaires (3)

Commentaires

Et une candidate déchue au premier tour qui appelle à voter pour un autre, mais qui ne se déplace pas, ce nest pas une planche savonnée ? Entre participer et partir pisser, faut choisir !

Écrit par : Aalberg | 02/04/2011

Entre participer et partir pisser ?

Mais, participer à quoi ? … à faire de l’anti-chaton primaire ? Mais ceci, est-ce vraiment servir l’intérêt cantonal ou intercommunal ?… Ou bien est-ce uniquement pour participer à action de politique politicienne de caniveau ?

Vraiment très bizarre, que ce Chaton fasse tellement « peur » aux gens en place.

Est-ce son indépendance et son intelligence qui font ainsi paniquer nos édiles, qui viennent de se faire cruellement sanctionner, par les électeurs du canton, sur leur politique intercommunale ?…

Un grand coup de chapeau à Bernard Schmitt, vice-président de la com-com de Villé, qui se sentant désavoué, a lui, tiré la leçon du scrutin en démissionnant de sa fonction intercommunale. Va t-il faire des émules en Val d’Argent ? … Il ne faut pas rêver. Une indemnité est une indemnité et c’est là l'essentiel.

Écrit par : Geldmine | 03/04/2011

La candidate a préféré les pentes glissantes aux planches savonnées (la presse). Participer à quoi ? Aux élections, pardi !

Écrit par : Aalberg | 04/04/2011

Les commentaires sont fermés.