Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/05/2011

La gauche va bientôt disparaitre !

gauche_plurielle_2.jpgJe viens de trouver cet article sur le net, le pire c’est qu’il a raison ! A moins que la gauche se ressaisisse et se rassemble derrière le seul candidat en mesure de l’emporter.

La gauche va bientôt disparaitre !

L’abandon programmé des classes populaires par la gauche !
Communiqué de Louis Aliot, vice-président du Front National
 La fondation du PS « terra nova » vient de révéler la stratégie de la gauche dans une tribune intitulée « Gauche : quelle majorité électorale pour 2012 ? »
 
 Au programme : l’abandon des classes populaires !
 Dans ce texte, messieurs Jeanbart, Ferrand et Prudent font le constat de l’effritement du socle historique de la gauche sous la pression de deux phénomènes : « le rétrécissement démographique de la classe ouvrière » et « l’érosion du vote ouvrier » mettant en cause la désindustrialisation et la mutation de la classe ouvrière en classe ouvrière de service.

Leur constat est sans appel : « Partout en Europe, en Amérique du Nord, en Australie, la coalition historique de la gauche, centrée sur la classe ouvrière, s’efface. Même dans les pays où existe un lien institutionnel, via les syndicats, entre la classe ouvrière et la gauche politique, le vote ouvrier déserte la gauche… »
 « Terra nova » prône donc l’abandon de la classe ouvrière et des classes populaires pour aller capter un vote de substitution axé des jeunes, des diplômés, des minorités, des femmes…autant dire un socle hétérogène et fluctuant.
 La gauche est contrainte de muter ou bien de disparaître : « Il n’est pas possible aujourd’hui pour la gauche de chercher à restaurer sa coalition historique de classe : la classe ouvrière n’est plus le cœur du vote de gauche, elle n’est plus en phase avec l’ensemble de ses valeurs, elle ne peut plus être comme elle l’a été le moteur entraînant la constitution de la majorité électorale de la gauche. »
 Enfin, ces experts pointent la mutation opérée par le Front National de Marine Le Pen : « Elle se heurte désormais à un obstacle de taille : le nouveau Front National. En voie de dédiabolisation, et donc bientôt fréquentable, le FN de Marine Le Pen a opéré un retournement sur les questions socioéconomiques, basculant d’une posture poujadiste néolibérale (anti-Etat, anti-fonctionnaires, anti-impôts) à un programme de protection économique et sociale équivalent à celui du Front de gauche. Pour la première fois depuis plus de trente ans, un parti entre à nouveau en résonance avec toutes les valeurs des classes populaires : protectionnisme culturel, protectionnisme économique et social. Le FN se pose en parti des classes populaires, et il sera difficile à contrer. »
 Le divorce est bel et bien consommé entre le peuple et ses élites, entre les classes populaires et la caste dirigeante, entre les travailleurs et les syndicats et dans cette mutation aux allures de révolution démocratique Marine Le Pen apparaît comme une alternative majoritaire possible !

 

Lien : http://www.tnova.fr/essai/gauche-quelle-majorit-lectorale...

19:04 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.