Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/08/2011

Anarchique

crack boursier.jpg

C'est bien là le problème. La bourse est devenue incontrôlable. "Libre", elle doit le demeurer. Mais doit-elle prendre la forme d'un outil pernicieux et socialement destructeur ? Ne peut-on pas au moins la freiner ? La remettre dans le bon sens ?
Qui va payer les retraites et les assurances vie si la bourse réinvente les règles du jeu à la vitesse de la lumière ? 
Qui gouverne les pays ces derniers temps ? Les hommes politiques ? Non, eux ce sont des "pompiers de service". Les financiers sont les véritables dirigeants de nos pays et de la direction de notre économie. Ils interviennent à tous les niveaux et ils sont suivis "de gré ou de force"... 
Les outils de la bourse sont bien trop incontrôlables et diaboliques. Qui les utilise et met en place les traquenards que l'on connait depuis moins d'un mois ? 
Des financiers ? Des mafieux ? Des groupes de pays ? Voire tous à la fois réunis en réseau ?
Il faut de solides moyens financiers pour influencer l'ensemble du marché en moins de 15 minutes.
Il n'échappe à personne, sauf aux médias, trop occupés de s'occuper des voyages à l'étranger des politiques, que chaque matin les places financières sont manipulées et pillées. 
Par hasard, toutes ces attaques ont lieu en plein été et sans aucune raison sérieuse, que la rumeur...
Rien ne justifie que les banques, toutes bénéficiaires, se retrouvent en un mois au niveau d'il y a 2 ans et demie, au moment où elles étaient déficitaires.
Il manque une "carrure" à la tête de notre pays et des pointures au sein du monde politique. Pour contrer les avancées technologiques de ce monde hypermédia, nous devons nous imposer des règles. A défaut de règles et de contrôles nous pourrions bien nous brûler les ailes... Et tomber lourdement !

18:34 Publié dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

Nos hommes politiques : pompiers de service ?

Voila un raccourci que je ne prendrais pas ... Ou alors, pompier pyromanes ... avant d'être de service.

Qui, à travers les privatisations au nom de la sacro-sainte libre concurrence, cédèrent à la bourse et à l'appétit de financiers de tous poils, toutes une série de nos entreprises de services. Entreprises et biens, pourtant primordiaux pour la vie du pays et des citoyens ? .... Et bien justement eux ... ces hommes politiques proclamant à chaque coin de rue, qu'ils ne sont qu'au service du peuple, alors qu'ils ne sont que les fossoyeurs de toute la civilisation occidentale.

Écrit par : Geldmine | 13/08/2011

Les commentaires sont fermés.