Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/10/2011

Je me rappelle, il y a 40 ans .......

papier-peint-des-annees-70.jpgJ'étais enfant de famille d'ouvrier et la vie n'était pas facile mais au moins nous avions l'espoir de voir les choses s'améliorer en travaillant dur à l'école et en obtenant des diplômes ...
On envisageait une vie professionnelle remplie d'opportunités, porteuse de réussite, et de progression dans l'échelle sociale...
Aujourd'hui, les choses ont radicalement changé avec les délocalisations qui ont complètement sinistré notre secteur industriel.
On vit de plus en plus dans une société d'exclusion : t'es trop jeune , ça va pas , t'es trop vieux ( plus de 45 ans ) ça va pas non plus ...
Sachant qu'en plus, pour équilibrer le système des retraites , il nous faudra travailler beaucoup plus longtemps, on peut se demander comment on fera pour avoir un job, passé 55 , 60 ou 65 ans ...
Comme en plus le pays est surendetté, il faudra qu'on fasse encore plus de sacrifices pour combler les dettes ...
En résumé, on doit se résoudre à vivre dans la précarité permanente sans pouvoir faire des projets sur long terme ...
Quand on voit cette réalité, il y a de quoi envier la génération 68 qui aura vécu dans une insolente insouciance et l'opulence tout au long de sa vie ...
Alors certains diront : "on s'est battus pour avoir ça" mais ils ne reconnaitront jamais que sans la conjoncture économique des 30 glorieuses, ils n'auraient jamais pu obtenir tout ça ..
De plus cette focalisation sur la crise de la dette constitue un accélérateur impitoyable de ce mouvement de recul social ...

19:29 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.