Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/11/2011

Pensons à eux aussi

fuisillé.jpgLes fusillés pour l’exemple

Je voudrais en ce jour de 11 novembre lever le voile sur un moment tragique de notre histoire. Aujourd’hui il seait bien d'obtenir le réexamen des 635 dossiers archivés des "fusillés pour l'exemple" et procéder à la réhabilitation de tous ces soldats tombés sous les balles françaises et ainsi leurs rendre leur honneur à titre posthume et leurs accorder d’être

« Morts Pour La France »

Voici quelques exemples :

Léonard Leymarie, soldat du 305e régiment d'infanterie, condamné à mort et fusillé dans l'Aisne en décembre 1914, pour mutilation volontaire et abandon de poste, alors que des témoignages indiquaient qu'il avait été blessé à la main à son poste de guetteur dans une tranchée.

En mars 1915, les soldats Camille Chemin et Édouard Pillet, du 37e régiment d’infanterie coloniale, ont été condamnés à mort à cause d’un malentendu.

 Leur capitaine les a désignés pour rester à l’arrière afin de surveiller des sacs.

 Un nouveau capitaine est nommé, celui-ci les considère comme déserteurs. Ils sont condamnés et exécutés.

 Ils seront réhabilités en 1934.

Les sous-lieutenants Henri Herduin et Pierre Millant, du 347e régiment d’infanterie, pour s’être repliés sur Verdun alors qu’ils étaient à court de munitions et dans l’impossibilité de recevoir des renforts, sauvant ce qui restait de leur compagnie (une quarantaine d’hommes), ils furent exécutés sans jugement à Fleury-devant-Douaumont le 11 juin 1916. HERDUIN et MILLANT, malgré leurs protestations d'innocence, sont conduits devant le peloton d'exécution aux ordres du capitaine GUDE et de l’adjudant AMIABLE.
 Ils sont assistés par l'abbé HEINTZ, caporal au 347e RI originaire de Reims, qui deviendra évêque de Metz de 1938 à 1958, et par le lieutenant de SAINT-ROMAN, tandis que le médecin-major MENU, atterré, refuse d'assister à l'exécution pour marquer sa réprobation et se retire dans un abri pour ne rien voir, ni entendre.

Pour en savoir plus : https://sites.google.com/site/outreau2/outreau/hommage-au...

Les commentaires sont fermés.