Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/01/2012

Les explicationnistes du jour d'après

voeux maire.jpegUne fois l’an, la grand-messe des vœux des maires nous donne à entendre l’émouvant prêchi-prêcha des gardiens du temple, chargés d’éclairer nos consciences sur ce qui est bien pour nous pauvres électeurs. Le déficit de l’office de tourisme n’ayant pas encore pesé sur nos des impôts locaux (+de 200 000€) sauvant ainsi pour une année encore les derniers comptes d’exploitation. La lessiveuse des déficits chroniques va devoir tourner à plein pour élucider les écarts de budgets qui s'ensuivent. Les missi dominici sont à la manœuvre, analystes d’abord qui ont fixé le consensus, spécialistes du jour d’après qui relatent sans désemparer la sentence. Dans ce concert de justifications opportunistes, nul n'entendrait qu’une conséquence ne dépendît pas d’une cause, ni qu’on n’identifiât pas quelque prétexte à l’échappée d’un dérapage à contresens. Le Maire a toujours raison, dit-on puisqu’il a été élu. D’autres, ceux-là, explicationnistes, parleront de tout et ne démordront de rien, au prix de contorsions cérébrales qui n’interpellent plus personne de tant de manquements au bon sens commun.
D’autres compagnies intercommunales, au parcours touristique peu glorieux, dévissent paradoxalement, sans émouvoir davantage l’aplomb du sérail. Un plan d’économie ? C'est dans la vallée...... entendit-on dire du côté des abstracteurs de quintessence, passés maîtres dans l’art de patiner le réel.
Ainsi, la gestion du risque dévoile la vraie nature de nos politicards, celle d’une pseudo lucidité sans faille aux accents artificieux de la haute finance éclairée, qui finalement ne maîtrise rien, ne sait rien, à commencer par l’étendue de leurs propres méfaits.
L’explicationnisme, art de l’à-peu-près et du vite dit, a comme la chansonnette ses rengaines.
Il y a donc peu à attendre pour l’instant et encore moins à expliquer sauf peut être du coté de Sainte Croix...


Les commentaires sont fermés.