Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/03/2012

Made in Alsace, selon Philippe Richert...


alsace.jpg

Quand notre ministre-Président de région subventionne le "Made in China" avec l'argent du contribuable Alsacien !

Le Conseil Régional d'Alsace, a accordé, via Philippe Richert, président, et dans le cadre de sa politique de soutien du livre, un soutien financier à une initiative privée...

Il s'agit de la création d'un bel ouvrage de 320 pages, "Le dictionnaire du patrimoine d'Alsace".

Un article paru dans les colonnes des Dernières Nouvelles d'Alsace (DNA) le 15 novembre dernier se fait l'écho de la présentation, au Conseil Régional d'Alsace, et en grande pompe du bel ouvrage en question. Il démontre, s'il le fallait, l'incurie avec laquelle est géré l'argent public et comment il est utilisé au détriment de notre industrie et de l'emploi en France.

Un ouvrage qui rend "très heureux" Philippe Richert, président UMP de la Région Alsace et ministre des collectivités territoriales (!), qui y voit "un événement éditorial d'importance".

Le seul petit hic de cette démarche idyllique privé-public revient dans le fait que ledit ouvrage a été imprimé en Chine, parce que selon l'éditeur, "en France, c'est trois fois plus cher qu'en Chine" et que là-bas, ils travaillent très bien...

Les PME françaises, dont les imprimeries, ne sont pas responsables du coût du travail en France, celui-ci résulte des niveaux d’imposition et de charges décidés par l’Assemblée Nationale et le Sénat sur proposition du gouvernement, dont vous faite partie, Monsieur le Ministre.

Décisions qui font que ces entreprises sont taxées jusqu’a 40% quand vos amis du CAC 40 le sont à moins de 10% et que Total arrive à se retrouver non imposable, avec tous ses milliards de bénéfices.

Ces décisions vous en êtes coresponsable.

Le cautionnement du coût du travail en Chine et l’acceptation d’une moindre qualité sont des attitudes inadmissible d'un homme politique Français qui prétend avec ses "camarades" UMP se "mobiliser pour défendre l'industrie Française !

Ce cautionnement est aussi celui du modèle social chinois :

·         16 heures de travail quotidiens dans des conditions frisant l'oppression

·         Paye de misère donnée au lance pierre

·         Travail des enfants

·         Absence de protection sociale

·         Absence de liberté sociale, politique, d'expression.

Quel modèle social défendez-vous donc ?

Que penser d'un homme d'état aux comportements irresponsables, sacrifiant tour à tour, les emplois, les entreprises et les industries sur l’autel du profit à très court terme ?

Que penser encore du bilan écologique d'une telle opération ?

Entre les émissions industrielles chinoises et les 10 000 km parcourus pour vos quelques centaines d'ouvrages, le bilan CO2 doit être inavouable.

·         Ne dites plus jamais que vous êtes républicain. Vous cautionnez le modèle chinois.

·         Ne dites plus jamais que vous défendez l'industrie Française. Vous la méprisez.

·         Ne dites plus jamais vous intéresser à l'écologie et à notre planète. Vous la salissez.

·         Ne dites plus jamais que notre argent est bien géré. Vous gaspillez nos sacrifices.

·         Et ne prononcez plus jamais les mots "Made in Alsace", vous nous insulteriez !

Par tous ces actes et décisions, ce bel ouvrage qui aurait du faire la fierté de nos éditeurs, auteurs, imprimeurs et citoyens Alsaciens et né avec un pedigree beaucoup trop sulfureux pour que nous puissions en être fiers comme il l'aurait mérité.

J'espère que les électeurs que nous sommes sauront s'en rappeler quand sonnera l'appel aux urnes

Texte reçu d'un fidèle lecteur. Merci Gilbert 

19:07 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.