Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/03/2012

Le looser

loser.jpgIl sera de préférence ingénieur dans l'Europe du sud, celle qui licencie son industrie à raison de milliers d'emplois chaque jour.
Il aura 40 ans et plus, sacrifié sa jeunesse pour des études longues et difficiles (qui ne comptent pas pour la retraite), aura sacrifié sa vie familiale pour sa carrière et participé activement à la construction de l'Europe qui lui rends bien en lui accordant un joli coups de pied aux fesses ne protégeant en rien son emploi, au contraire.
Il a été trop riche pour échapper au matraquage fiscal de la classe moyenne, trop pauvre pour profiter de l'évasion des capitaux.
Il sera trop jeune pour viser la retraite, dont l'échéance s'éloigne d'année en année, au même titre que son montant diminue.
Il sera trop vieux pour se recycler.
Il entendra une charmante employée (âgée de 23 ans bref sa fille quoi) de pôle emploi lui demander s'il veut un stage pour apprendre à rédiger un CV, lui qui gérait des projets complexes, multiculturels et supervisait 50 personnes de 6 nationalités différentes. 
Il verra ses anciens copains, ceux qui n'étaient pas forcément les plus brillants à l'école, ayant été orientés vers les filières manuelles, rouler en gros 4x4, la maison payée à coups de cash non imposé, partir au club Med. La crise n'est pas passée par eux (et tant mieux), l'artisanat n'étant pas impacté par la mondialisation. Au contraire. Les riches étrangers ne comptant pas ont besoin d’emménager rapidement.
Bref, petit on lui disait, travaille à l'école et tu auras une belle vie, le pauvre s'il avait su.
Il est le grand looser de notre société qui change sous un nouvel ordre mondial.

19:34 Publié dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

merci Denis pour toutes ces infos bien utiles et pour la justesse de 93,372 % de tes commentaires! par contre, pour le blog je stècke sur l'adresse émail? nicht verstanden! achtung, la prochaine fois je serai moins élogieux
berni

Écrit par : BERNI | 05/03/2012

Les commentaires sont fermés.