Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/04/2012

Ecole le combat continu

L’ami Steve continue son combat. Il est plus que déterminé à se battre pour nos gamins et donc pour l’aider vous trouverez ci-dessous les dates des prochaines réunions d’informations qu’il a plannifié. N'hésitez pas vous aussi à le soutenir. 

steve.jpg

Commentaires

Lors du meeting à Nantes le 27 mars, Nicolas Sarkozy a déclaré se fixer comme objectif prioritaire la lutte contre les difficultés scolaires à l'école primaire, en créant des "conseils de soutien scolaire" réunissant l'ensemble des acteurs pouvant venir en aide aux écoliers en grande difficulté.

Mais alors, pourquoi la part du budget du ministère de l'éducation nationale dans le budget de l'Etat a-t-elle chuté de 28 % à 21 % entre 2007 et 2010 ? ( Entre 2007 et 2010, 50 000 postes d'enseignant ont été supprimés dans le primaire et le secondaire. Les effectifs doivent être réduits d'autant d'ici à 2013.) Pourquoi la lutte contre l'échec scolaire n'a t-elle pas été épargnée par cette politique ? Pourquoi les RASED ont-ils perdu près de 2 000 emplois depuis 2008, alors que leur but était précisément de traiter, par des enseignants spécialisés, les difficultés des écoliers?

Pour info, la suppression des postes d'enseignants n'est pas liée à la baisse des effectifs des élèves puisque selon une note du Centre d'analyse stratégique (CAS), organisme rattaché à Matignon, notre pays est encore celui qui possède le plus faible nombre de professeurs par élève parmi les 34 membres de l'OCDE.
Avec 6,1 enseignants pour 100 élèves ou étudiants, la France est bonne dernière, loin derrière la Suède, connue pour son fort taux de fonctionnaires, mais aussi très en dessous de la Grèce ou du Portugal, où le taux d'encadrement monte à 9 professeurs pour 100 élèves ou étudiants. Plus précisément, si la France est dans la moyenne pour le collège et le lycée, avec un taux de 7,1 enseignant pour 100 élèves, elle dégringole pour le primaire et l'enseignement supérieur, où on ne compte que 5 enseignants pour 100 étudiants ou élèves !

Écrit par : écolier | 04/04/2012

Les commentaires sont fermés.