Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/05/2012

Gertrude la cigogne

 Une Cigogne sur le nid de Pierrot 023.jpg

L’autre jour nous avons eu la visite de la cigogne Gertrude.  C’est elle qui m’a dit s’appeler comme çà. Elle visitait le nid mis à sa disposition sur le toit de la maison communale de Lièpvre. Mais après 2 ou 3 visites elle me dit ne pas vouloir rester. Mais pourquoi Gertrude ? Le nid est pourtant douillait. L’ami Pierrot y a même mis du crottin de cheval pour le rendre plus accueillant. Oui me dit–elle mais ici les taxes vont bientôt augmentées, c’est prévu pour la fin de l’année. Et avec les 830 000€ de dépenses prévues pour la maison du patchworck, va falloir les trouver les sous. Et mon mec, il va aller travailler où ? Il n’y a plus ou peu de travail dans ta vallée ! En plus quand je serai vieille je ne pourrai même pas aller dans la nouvelle maison de retraite je n’en ai pas les moyens. Et encore une chose, mes cigogneaux je les metterai où à la rentrée prochaine? T'es au courant qu'une classe de maternelle va fermer? A part Steve celà n'émeut pas grand monde du coté deta mairie ! Euh oui mais ici Gertrude tu pourras facilement te nourrir. Me nourrir, tu ne lis donc jamais le journal ? Votre maire prévient toute l'Alsace que les berges de la rivière sont polluées. Il parait même que se sont les déchets vert qui polluent, bon je dois dire que j'ai du mal à comprendre. C'est décidé je retourne à Kintzheim. Mais attend, si tu restes, tu vas faire venir les touristes ! Les touristes mais ils ne s’arrêtent donc pas à Lièpvre ! Ce n’est pas un échassier comme moi qui va les faire venir à Lièpvre. Quand à la carcasse de voiture à l’entrée ouest, crois-moi que les touristes ne vont pas s’arrêter pour pique-niquer. Et encore une chose, la nuit tu as déjà entendu le bordel du coté de la place de la gare ? Et là aussi personne ne fait rien pour la tranquillité des riverains. A qui je pourrais m’adresser ? Certainement pas à votre maire. Rien ne bouge dans ton village, non c’est décidé je pars ! Mais reviens je lui dis, ce à quoi elle me répond  peut être en 2014 mais pour çà, il faut que çà change dans ta vallée. Hopla salü biàmme. Et la voilà partie....Dommage, peut être l'année prochaine.

 (Merci Gilbert pour les photos ;o)

Une Cigogne sur le nid de Pierrot 002.jpg


Commentaires

P.....!!!! ENCORE 830.000 euros de dépenses pour la maison européenne du patchwork..ca va servir à quoi cette connerie ????
Bravo Denis pour ce Topic plein de bon sens...2014

Écrit par : Antoine | 30/05/2012

Approuvé à l'UNANIMITE :

L’encours total de la dette de la CCVA s’élève à 5,32 M€ au 31 décembre 2010. Il
comprend l’encours de la dette du budget principal d’un montant de 3,5 M€ et l’encours de la dette
du budget annexe des zones d’activité de 1,8 M€. Depuis janvier 2004, cet encours est passé de
2,8 M€ à 5,3 M€, soit une hausse de 88 %

Les charges à caractère général progressent de 28 %, passant de 530 K€ (2004) à 679 K€
(2010).

Le 12 juillet 2004, la communauté de communes a procédé à un compactage de plusieurs
lignes avec Dexia pour un montant de 2,98 M€ sur un contrat sur Euribor 12 mois plus marge de
0,11 point. Ni les caractéristiques des précédents contrats, ni les objectifs de l’opération ne sont
connus.

Par la suite, en octobre 2007, la collectivité a souscrit un nouvel emprunt (TOFIX FIXIMS)
correspondant au refinancement du précédent et au financement de besoins nouveaux. Il n’a pu être
fourni ni les éléments d’analyse qui l’ont conduite à opter pour cette opération, ni le cahier des
charges, ni le résultat de la consultation auprès de banques concurrentes, ni une analyse des risques
fournis par la banque au titre de la période non bonifiée. Selon le classement ressortant de la charte
Gissler, le produit TOFIX FIXIMS est classé en « 3E ».
Cet emprunt de plus de 3,9 M€, conclu le 1er novembre 2007 pour une durée de 18 ans et
neuf mois, est un prêt structuré à stratégie de pente présentant un risque pour la CCVA

Ces propositions traduisent le risque pris par l’EPCI, car les taux mentionnés sont largement
supérieurs aux taux actuels du marché.(Voir exemple EURIBOR)

Pour la dette court terme, la CCVA disposait en 2009 de deux lignes de trésorerie,
respectivement de 0,8 M€ et de 1 M€, souscrites auprès de la Caisse d’Epargne et de prévoyance
d’Alsace assorties respectivement d’une commission de réservation de 500 € et 600 €, dont les
intérêts sont calculés au taux de l’Euribor à 3 mois plus une marge de 0,48 point (0,48 %). Il a été
acquitté à leur titre, en 2009, des charges d’intérêt s’élevant à près de 7 K€. Au 31 décembre 2009,
ces deux lignes étaient mobilisées respectivement à hauteur de 780 K€ et 230 K€, alors que le
compte au trésor ne s’élevait à cette date qu’à 299,9 K€, c’est-à-dire que les lignes de trésorerie
finançaient le défaut de disponibilité budgétaire et le déficit d’investissement.
Cette situation masque la réalité du niveau de l’endettement réel de la CCVA qui finance
ainsi des emplois durables par un déficit de trésorerie

En 2010, la CCVA a souscrit trois lignes de trésorerie auprès de la Caisse d’Epargne et de
prévoyance d’Alsace, générant une charge de 1 500 € au titre des commissions d’engagement. Les
conditions de mobilisations se sont durcies (0,75 ou 0,88 point sur EONIA). Une ligne de trésorerie
souscrite n’a pas été mobilisée et pour une seconde, le montant mobilisé (1,2 M€) n’avait pas été
remboursé au 31 décembre 2010

Le site Edler Lepavec à Sainte-Marie-aux-Mines
Le non-respect des règles relatives à l’exercice des compétences dans le domaine des zones
d’activités

La friche Edler Lepavec (tranche 1) avait été acquise par la CCVA au prix de 343 000 €,
alors que les domaines avaient estimé ce bâtiment à 274 400 €.

Au total, il a été payé, depuis 2003, plus de 265 K€ TTC de frais d’études et de maîtrise
d’oeuvre pour arrêter en définitive l’opération de « Maison européenne du Patchwork et des Arts
Textiles et du Centre d’Interprétation d’Architecture et du Patrimoine ».

En outre, diverses autres dépenses ont été payées par la collectivité au titre du projet
« Patchwork » pour un montant total de 173 296 €, dont 122 125 € d’acquisition de matériel suite à
la liquidation judiciaire Edler Lepavec, et 12 998 € d’honoraires pour des prestations intellectuelles
de consultants spécialistes dans le domaine du patchwork.
Ainsi, il a été dépensé plus de 438 K€ au titre du projet « Maison Patchwork », montant au
regard duquel les subventions encaissées s’élèveraient à 17 K€.

Par acte de vente du 2 octobre 2008, la CCVA a procédé à la vente de l’immeuble à
l’établissement médico-social « Les Tournesols » (CAT) pour un montant de 800 K€, soit une
moins-value de 338,3 K€. Un avis des domaines daté du 11 juin 2007 estime la valeur vénale de
l’immeuble cédé à 1 100 000 €.

Par délibération du 4 novembre 2004, la CCVA a décidé l’acquisition du bâtiment industriel
vacant Hartmann pour y implanter une pépinière d’entreprises. La valeur d’acquisition s’élève à
959 000 € hors frais de notaire qui s’élèvent à 10 315 €. L’avis des domaines concernant cette
acquisition n’a pas été produit. En 2005, la collectivité a contracté un emprunt de 400 000 € pour
financer, en partie, cette acquisition. Entre 2005 et 2008, la communauté de communes a réalisé des
travaux pour un montant de 168 985 €.

Pour l’acquisition et la revitalisation du site, la communauté de communes a bénéficié de
695 325 € de subventions obtenues sur la base de dossiers de financement évoquant la création
d’une pépinière d’entreprises

Tellure : Un coût total d’investissement de 13,37 M€
Pour un coût total de l’investissement de 13,37 M€, la première année complète
d’exploitation en 2010 a généré un chiffre d’affaires de 0,144 M€, soit moins 1,1 % du coût de
l’investissement. Ce constat confirme l’absence de rentabilité et de viabilité du projet, aussi bien en termes de fréquentation que de rentabilité financière

Issue de l’ancien office de tourisme, l’association « Initiatives et Evènements » bénéficie
d’une subvention de fonctionnement de 114 K€

LA SOCIETE « CREATION TISSUS DU VAL D’ARGENT
Dotée d’un capital de 37,9 K€, la SEM se partage entre deux actionnaires publics : la CCVA
à hauteur de 30,5 K€ et la commune de Sainte-Marie-aux-Mines pour 1 K€, auxquelles s’ajoutent
six actionnaires privés, comprenant une Sàrl parisienne, la caisse d’épargne et les anciens salariés
embauchés.

Écrit par : Dominique | 30/05/2012

Et si nous, nous formulions la question que personne n'ose se poser : " Nos élus ont-ils un cerveau ? "

C'est peut-être là, que se trouve le problème.

Que deviendra le "Val de L'Argent Facile" dans 5, 10 ou 15 ans ?

Ce pauvre Val, où les édiles cigales votent les projets et crédits .... et réfléchissent bien longtemps après.

Ayant chanté tout l'été .... etc.

Écrit par : Geldmine | 30/05/2012

On a mis du crotin de cheval dans le nid de la cigogne pour l'accueillir plus chaleureusement..
C'est pareil pour les humains, tu t'installes ici, t'es dans la merde..
Et les 680.000 euros de la bourse, pas de nouvelles ni assemblée ?
Et les 650.000 euros de tellure, pas de nouvelles, pas d'assemblées ? pas de géniales découvertes du directeur payé à ne rien faire ?
Et les 630.000 euros de la maison du patchwork, c'est pour quoi faire ?
Rien que ça, ca fait 1.960.000 euros
Ca fiche le tourni, tant d'incompétents

Écrit par : Galerien | 30/05/2012

Tout le monde a le droit de vote en France, y compris les élus irresponsables..UNANIMES dans la volonté de détruire et ruiner la vallée

Écrit par : Sylvain | 30/05/2012

Oui c'est une honte que de ne rien faire pour les riverains de l'ancienne place de la gare. Le maire reste sourd à nos appels

Écrit par : jukeyé | 30/05/2012

Que de chiffres et que de médisances !!! deux exemples: ce sont sans doute ces chiffres qui ont donné le vertige à Gertrude et l'ont fait fuir ce nid de rats, pardon les rats c'est dans la Lièpvrette ! Le maire serait-il sourd ? Pourtant il n'en branlerait pas une dans sa mairie ? Je ne comprends plus.
Gertrude, au rytme où vont les choses ce sera pire en 2014! le plus profond des puits de mine ne pourra engloutir les dettes accumulées et non seulement celles de la CCVA

Écrit par : Berni | 01/06/2012

J ai passe un moment agreable a vous lire, un enorme compliment et felicitation. Merci bien pour cette lecture.

Écrit par : site paris sportif | 27/05/2014

Il est exceptionnelle votre blogging, rapide, pratique, je l'aime bien, est ce que la réalisation d'un tel blogue est gratuite ?

Écrit par : pari france honduras | 12/06/2014

il y a des imbéciles qui n'ont rien d'autre à faire de mieux que venir cracher leur venin sur ce blog, avec des pseudos débiles ils ne sont pas capables de faire eux meme un blog;
Denis au moins, il travaille pour la collectivité

Écrit par : Jeannot | 13/06/2014

Les commentaires sont fermés.