Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/07/2012

Isaac Newton et les ponts

 Pont bois abesse.JPG

Isaac Newton disait que les hommes construisent trop de murs et pas assez de ponts.S'il pouvait venir à Lièpvre,il serait contant! Depuis hier, nous comptons un nouvel ouvrage dans notre commune. Il a été installé à Bois l’Abbesse à 300 mètres environ d'un premier pont installé en 2010.Maintenant je me pose la question "pourquoi 2 ponts" ? Et aussi rapprochés ? N’aurait il pas mieux valu rester sur la rive droite de la Lièpvrette plutôt que de passer de la rive droite à la gauche et refranchir la rivière quelques centaines de mètres plus loin ? Un conseillé municipal avait d’ailleurs en son temps relevé l’absurdité de construire 2 ponts aussi rapprochés. Enfin c’est fait. Je souhaite que les  entreprises de la vallée comme Fassler ou Burstert ont été consultées à moins que comme pour le premier pont se soit encore une entreprise allemande qui a été choisie ! Le premier pont avait couté 250 000€ celui ci doit bien être à 275 000€, comme quoi il reste encore de l’argent dans le val…. 

Pont 2.JPG

le premier pont pour mémoire


Commentaires

Le premier pont permet aux cyclistes d'atteindre la zone industrielle et donc éviter aux employés du coin d'utiliser leur voiture. Comme il n'y a pas de continuité après (à part la RN 59), le deuxième pont permet de rejoindre la route de La Vancelle et donc Neubois, Villé etc. S'il n'y avait pas de pont comme le suggère l'article, il était impossible d'aller dans la zone industrielle par la piste cyclable et je crois que les critiques auraient été plus acerbes. Je suggère au webmaster de prendre un vélo pour aller travailler... et de réécrire son article !

Écrit par : Un cycliste | 20/07/2012

Oui "cycliste" vous avez raison. Par contre je me rends tous les jours à la zone industrielle mais je ne vois pratiquement personnes venir à vélo. Ni chez Hartmann ni chez un autre industriel. Mais pour permettre l'accès à cette zone, un seul pont aurait suffit. Une belle économie quand même ;o)

Écrit par : Denis Petit | 20/07/2012

...Le pont de la rivière COUAC !!

Écrit par : Antoine | 20/07/2012

Bonjour,
Si au moins on avait récupéré les pierres des nombreuses démolitions réalisées à Lièpvre pour construire ce pont qui se serait parfaitement fondu (pas comme nos finances) dans le paysage!
Et puis on circulera mieux sur la 59 puisqu'on n'y verra plus de cycliste entre Ste Marie et Val de Villé
Encore une question: qui va payer?
Eh bien ce sera encore pour notre ...pomme aurait dit Isaac

Écrit par : Berni | 20/07/2012

Réponse à Denis.
On ouvre des possibilités. Elles sont utilisées ou non. Le pari, c’est qu’elles le seront. Il en est de même de tous les investissements et infrastructures. Bien sûr, on ne gagne pas à tous les coups. On a vu des échecs dans « Combien ça coûte ». Mais les pistes cyclables ont le vent en poupe partout ailleurs. Pourquoi pas chez nous ?
En ce qui concerne le financement des pistes cyclables hors agglomération, elles le sont presque en totalité par le Département (Conseil Général). Pour le deuxième pont, je suppose que le Bas-Rhin y a mis de sa poche. Il ne faut pas tout mettre sur le dos de la Comcom. Mais c’est vrai qu’en final, c’est le contribuable qui paie. Cela dit, on finance un tas d’infrastructures ailleurs qu’on n’utilise pas. Donc bienvenue à ce qui est fait chez nous. Je réédite ma proposition à Denis d’aller travailler en vélo. C’est très bon pour la santé, le portefeuille et la pollution !

Écrit par : Cycliste | 22/07/2012

Cycliste tu m'as convaincu, promis la semaine prochaine je prendrai mon vélo pour aller travailler (1 ou 2 fois et si le temps le permet ;o). Par contre je ne mets pas en cause notre comcom dans mon post.

Écrit par : Denis Petit | 22/07/2012

d'accord avec " cycliste " cette piste est une bonne chose on paye suffisamment de choses sans savoir ou l'argent va ... car sur la nationnal c'est hard en velo par contre j'espere qu'il vont penser a refaire la piste devant la dechetterie ( on est plus a ça pret ...) car se tronçon est affreux en velo a moins d'y passer en vtt !!!

Écrit par : dam68 | 23/07/2012

Si on en est aux critiques, j’en ai trois à formuler. La première et elle vient d’être citée, c’est la portion au droit de la déchetterie qui est en bien mauvais état. La deuxième, ce sont les dos d’ânes situés à la fin de Ste Croix (près de la déchetterie) et qui me semble bien inutiles. Si on veut les maintenir, il suffirait de raboter la partie centrale pour que les cyclistes passent sans soubresauts dangereux. Enfin la troisième concerne les barrières situées entre Lièpvre Bois l’abbesse qui obligent à faire du slalom parfois bien risqué. En supprimant une des deux barrières on pourrait passer sans problème tout en empêchant les voitures de passer.

Écrit par : Cycliste | 24/07/2012

Bonsoir ou bonjour,
vu tous ces commentaires passionnés et passionnants j'ai décidé de "tester" la piste. J'ai donc enfourché ma monture et hopla direction la zone (et retour) depuis l'ancienne gare de Lièpvre. J'ai apprécié le paysage offrant de magnifiques panoramas. Mais je voulais surtout voir qui utilisait cette piste dite cyclable. J'y ai rencontré 8 cyclistes, 18 piétons (adultes et / ou enfants) certains poussant des landaux ou tirant des "poussettes" et inversement, une mini moto, une jeune femme en roller et bikini, là aussi vue magnifique, 3 chiens dont deux tenus en laisse, une souris, un chat, 44 counailles et enfin trois buses, je n'ose pas écrire triple buse!
Résultat: en tenant compte des humains on y trouve 28% de cyclistes. En rajoutant la faune ils sont 10%. A mon avis celà justifie l'argent dépensé. Bien entendu je n'ai pas tenu compte des schnogues rencontrés en cours de route, pardon de piste! LOL

Écrit par : Berni | 24/07/2012

J’ai testé la nouvelle tranche de piste cyclable.
Au départ de Lièpvre, j’ai fait un tour en passant par la route de La Vancelle, la route forestière, puis la nouvelle piste cyclable, et j’ai rejoint Lièpvre par la piste habituelle. Cela fait un peu moins de 11 km en tout.
Donc le nouveau tronçon va de la route de La Vancelle (Hurst) à la Z.I. de Lièpvre en traversant la rivière par la toute nouvelle passerelle. Elle est encore interdite, mais les barrières symboliques ont déjà été franchies par de nombreux cyclistes et ne font pas obstacle.
Mon sentiment, c’est qu’elle est très agréable, car elle se situe dans un cadre magnifique qui longe la Lièpvrette. Le chant des oiseaux et le clapotis de l’eau nous accompagne. Une partie est goudronnée et une partie est en ciment (peut-être à cause de crues éventuelles de la Lièpvrette). Elle est bien plus longue que je ne le supposais et elle est vallonnée. Il faut parfois bien appuyer sur les pédales.
Ce tronçon évite de passer par le carrefour Rossmann et on peut pédaler sans risque. Il permet aussi d’aller à Neubois, la vallée de Villé etc. C’est tout positif.

Écrit par : Cycliste | 28/07/2012

Les commentaires sont fermés.