Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/07/2012

Qui sem en 2010 ferme en 2012 ?

 

finances2.jpg

Notre comcom vient de remettre plus de 80 000 € dans la Société d'Economie Mixte "Création Tissus en Val d’Argent" pour lui éviter une cessation de paiement ! Fini les belles promesses concernant les tissus "moyen âge" et "ameublement" dont les premières fabrications étaient soit disantes concluantes. Notre Comcom avait déjà mis 80 000€ en octobre 2011 ! Comment fait cette société pour perdre autant d'argent? En un an on devrait friser les 160 000 € !Comment les choses en sont arriver là ? Personne coté élu ne suit cette entreprise? Il doit bien y avoir un un conseil d'administration? N'a t'elle pas des comptes à rendre chaque mois? Oui j'ai beaucoup de questions par contre je ne ferai pas de commentaires cette fois ci. Je laisse nos délégués devant leurs responsabilités.

Et cette fois ci c’est l’unanimité qui est de mise pour le renfloument. Le maire de Lièpvre ne s’est plus abstenu comme en octobre dernier. Idem pour le "délégué pas très souvent présent".

Petit retour en arrière :

L’époque "Boussac" en 2010 : http://liepvre.hautetfort.com/archive/2010/06/13/sors-de-...

La dure réalité et les indécis de 2011 : http://liepvre.hautetfort.com/archive/2011/09/28/le-ni-ou...

Comment cela va-t-il finir ? J’ai bien mon idée  et le repreneur providentiel touvé par J L Frechard, je n’y crois pas du tout. Quand à notre conseil communautaire qu’il relise  donc un peu les articles paru dans la presse locale sur la sem et les déclarations des uns et des autres. Il y trouvera quelques morceaux de choix…..

Commentaires

La ccva qui cache les comptes aux contribuables, rien de bien nouveau, encore dernierement avec la bourse.
relisez le rapport de la COUR DES COMPTES et les dégâts de frechard
Le préisdent qui est aussi celui de la sem déficitaire de 160.000 euros devrait DEMISSIONNER, il même la vallée droit dans le gouffre
les élus ont endetté la vallée pour plusieurs millions sans un centime en retour
Oscar du tourisme a ces incompétents et celui de la gestion aussi, on en a viré pour moins que ça, eux se permettent tout, ils le paieront bientôt

Écrit par : Dominique | 27/07/2012

frechard a toujours fait croire qu'il avait la solution aux pertes catastrophiques qu'il a initié
Geprom, Sem, tellure, il a aussi laissé entendre qu'il avait la solution, sans même tenir compte des avertissements des avis des experts ( même des bénéfices pour tellure en pleine déconfiture, fallait oser)
la sem, comme tellure et le reste est en faillite, le président est un hypocrite et devrait effectivement quitter ses fonctions pour incompétences aggravées, suivi de ses sbires qui ne savent pas prendre de décision
C'est vrai au fait, la bourse, la aussi le maire de SMM dit que tout va bien sans préciser de comptes, un mois après, la même école

Écrit par : Antoine | 27/07/2012

Quel est le lien entre le président de ce massacre financier et la dirigeante de la SEM pour qu'il lui soit accordée une aide de 160.000 euros en un an sans obligation de résultats..
Il me semble que les élus avaient viré le directeur de l'office de tourisme pour moins que ça, qui lui faisait son travail tout simplement
La ccva en est effectivement a plusieurs millions de déifcit, sans aucune sanction qu'il va falloir rembourser.

Écrit par : Galerien | 27/07/2012

les elus, président ccva en tête sont encore dans les années 60, ils ont été placés à des fonctions qui les dépassent, sont amis d'enfance et se protégent les uns les autres
textiles, mines, cela n'interesse personne, sauf des élus dépassés par leur époque
résultat : des dettes à perte de vue et des faillites qui s'enchainent

Écrit par : RLB | 27/07/2012

Pas de limites pour els élus, ça va servir a quoi la dernière lubie locale , peut être que les élus vont se recycler dans la couture ??

Le site de la manufacture d’impression sur étoffe sainte-marienne, la TASM, va être racheté par la commune de Sainte-Marie-aux-Mines. Cette friche industrielle sera en partie rétrocédée à la Communauté de communes du Val d’Argent.(DNA)

Écrit par : Fabrice | 27/07/2012

En val d'Argent, lorsqu'un ami a des problemes, on pioche dans la poche du contribuable, ou on lui attribut un poste "garde fou" c'est bien connu
Pas question de donner de sa poche, trop risqué

Écrit par : Galerien | 27/07/2012

Hohé les amis !

Le problème est bien plus grave, que ce que vous laissez entendre. Car vous ne parlez que du bilan ou des résultats des politiques locales. Or, le désastre à venir, c'est justement l'avenir ... à venir.

Nos "Nobel" locaux se posent-ils la question sur le devenir économique du Val d'argent ? ... Dont, entre autres, le futur rendement fiscal et la capacité, de plus en plus restreinte, à faire lever de l'impôt ?

Est-ce avec le " social " et son immense parc immobilier, le Quart monde en pleine expansion ou encore le tourisme festif et poussif qui financera le remboursement des faramineuses dettes laissées, par nos lumineux gestionnaires locaux de ce début du troisième millénaire ?
Pas plus que les inventions de notre Monsieur Développement Durable ... (Disons pour être plus précis, DD comme dépenses durables). D'ailleurs le vrai "développement durable" n'était-il pas dans les 3000 hectares de forêt Ste-Marienne, que l'on laisse crever par défaut d'investissement d'avenir.

Un certain Fillon se disait être à la tête d'un Etat en faillite ... Nos bourgmestres locaux peuvent se féliciter d'être à la tête de communes truffer d'aveugles, de sourds et de muets ... Auxquels ils peuvent faire avaler toutes leurs fadaise. C'est là, leur force.

Le problème est là ... Quand le peuple abdique, les charognards sont rois.



PS : Avez-vous entendu parler de cette "nouvelle usine à gaz immobilière ", mise en place par le bourgmestre du chef lieu, à travers le rachat de Lacour ?

"J'achète ..."je" découpe ... "je" te donne ... " ... et tout ceci avec de l'argent public.

Quand c'est flou, il y a un loup disait une autre bourgmestre.... Mais c'était dans le Nord.

Écrit par : Geldmine | 27/07/2012

Antoine s'interroge :

C'est vrai au fait, la bourse, la aussi le maire de SMM dit que tout va bien sans préciser de comptes, un mois après, la même école.


Rassurez-vous .... Pour la Bourse tout est au "clair". Et tout va bien.

a) Les dépenses ont été alignées sur les recettes.

b) Les plus de 200.000 euro de subvention publiques ont généré un peu moins que 30.000 euro de bénéfice .. non consolidé.

c) La ville va massivement encore investir, car il s'avère que les bureaux font cruellement défaut.

d) Tous les " amis bourses " du maire ont émargé.

Ce qui serait vraiment marrant, c'est que Michel Schwab publie un comparatif financier sur le rendement entre la bourse 2011 et celle de 2012 ?

Écrit par : un chômeur | 27/07/2012

Et jamais ils ne se remettent en cause..!!

Écrit par : Avis | 27/07/2012

Cette gestion hasardeuse est bien évidemment à la charge du contribuable

Cour des comptes 2012 sur le rapport CCVA.

160.000 euros perdus dans une société en liquidation judicaire, trés forts les élus !!

Écrit par : Antoine | 27/07/2012

La CCVA nous fait, au travers de son président chaque fois le coup du repreneur miracle, qui bien entendu est du vent pour faire avaler la pilule à des élus complétement irresponsables
Comme si des industriels allaient s 'installer dans la vallée, pourquoi pas le père Noel..

Écrit par : jean | 29/07/2012

Définition d'une SEM :

Savoir Entuber le Monde.

Écrit par : valérien | 29/07/2012

En plus une SEM, c'est aussi des fonds privés, les élus qui ont voté le gaspillage des fonds publics à perte pourraient donner de leur poche s'ils croient tant que ça à ces conneries
Bizarre qu'ils ne le fassent pas.
Comme dit Denis lors d'un précédent post, avec leurs indemnités, ce serait possible au lieu de profiter de la misère locale

Écrit par : Qui SEM le vent | 29/07/2012

Le parc touristique Tellure dans le Haut-Rhin, qui a coûté 13 millions d'euros au contribuable, représente pour la Cour des comptes tout ce qui peut aller de travers dans la réalisation d'un projet public.

Cour des comptes 2012, symbole de la gestion de la vallée
et de l'utilisation des fonds publics

Ceux qui soutiennent ce désastre ne se rendent même pas compte que leurs "amis" élus tapent aussi dans leur poche

Écrit par : Alain | 29/07/2012

80.000 euros jusqu'en septembre, ça fait 320.000 euros que nous devons payer pour la SEM chaque année.
C'est plus une pilule qu'il faut avaler et personne ne sait à quoi elle sert cette SEM et son repreneur fantôme..
C'est comme les artisans qui ont travaillé à perte chez GEPROM, une oeuvre de la CCVA

Écrit par : Antoine | 29/07/2012

Pour que tout çà change il faudrait en 2014 un Pierre Kretz à Ste Marie, un Jean Marc Burrus à Ste Croix, un Denis Petit à Lièpvre et un Christian Chaton à Rombach. Et comme le changement c'est maintenant.... Présentez vous messieux !

Écrit par : JPP | 29/07/2012

Encore faudrait il que l'opposition de SMM ose s'exprimer, il ne faut pas oublier que le maire de SMM tente de faire oublier qu'il vote aussi UNANIMEMENT les budgets de la CCVA, donc ses dépenses pharaoniques et qu'il ne rend pas plus compte que la CCVA de ce qu'il fait de l'argent public
S'il y avait eu un élu digne de ce nom, il se serait opposé à toutes dépenses et aurait demander un audit sur la gestion publique de la vallée suite aux 2 rapports de la cour des comptes puis aurait suggérer le gel des dépenses.

Jusqu'à quand va t-on accepter que les comptes soient dissimulés ou tronqués et que le président en personne demande qu'il ne soit rien diffusé sur l'utilisation de l'argent du contribuable
Si le président de la CCVA à tout pouvoir dans ses projets mégalos, c'est parce que les élus le soutiennent et sont tout aussi responsables que lui
Quand à Rombach, choisir entre la peste et le choléra..

Écrit par : Dominique | 29/07/2012

Dominique a raison, le conseil CCVA n'a plus grand intérêt puisqu'il vote à l'unanimité, sans études préalables toutes les propositions du président
Il faudrait mieux lui donner plein pouvoir de signature, ça éviterait des réunions d"hypocrites
Pire : ça se passe pareil dans les communes

Écrit par : Galerien | 29/07/2012

Serait-on entrain de faire le ménage du côté de la SME ?

Encore un morceau choisi de gestion, que nous pouvons appeler : " Gestion à la fréchard "....

Voici ce qui m'a été rapporté ...

Plantons le décor :

Nous sommes à la déchèterie où du personnel de la SME veut se débarrasser de détritus de matière première.

Comme chacun le sait ... ou devrait le savoir ... l'usage de la déchèterie est payant pour les professionnels. Chose que néanmoins la SEM semble ignorer.
La personne chargé du bon fonctionnement et respectueuse de la réglementation de la déchèterie, refuse la réception de ces déchets sans payement des droits dû.

Palabre .... coups de fil ... interventions diverses des "personnes compétentes" de le Com-com et du Sictom ... pour arriver finalement à la résolution : la SEM ne paye pas.

Et maintenant, " comptablement" que va t-il se passer ? ... Est-ce la Com-com, en tant qu'agent comptable du recouvrement des taxes des ordures, qui va inscrire cette facture en perte et profit ... ou le Sictom comme manque à gagner ?

Moralité de la fable .... selon que vous êtes puissant ou faible ... etc...

Écrit par : Geldmine | 29/07/2012

Pour que tout çà change il faudrait en 2014 ... nous écrit par : JPP

Ce n'est pas faux encore que, dans ce Val, que peuvent encore peser 5% de personnes lucides, face à une population composé à 25% de lèche-cul avides de profiter du système ... 10 % de "membres des familles alliées" aux divers kapellmeisters ... et de 60 % de "béciles" aptes à avaler toutes les couleuvres ?

Nos divers édiles sont à l'image de la population. Comment pourrait-il en être autrement ?

Certes, bientôt le Val va être à leur image, car c'est bien parti pour.

Écrit par : Claudius | 29/07/2012

Entre la CCVA qui ne sait plus quoi inventer pour dépenser l'argent du contribuable sans limite et un maire de canton bling bling, on n'est pas gatés non plus.
Ces 2 là, ils sont faits pour s'étendre
Quand on pense qu'il aurait suffit que Rombach change de maire et on aurait sans doute évité tout ça
La bourse, ce n'est pas 200.000 mais 650.000 qu'elle a couté aux contribuables.
Question : Pourquoi accorder 160.000 euros à la SEM (dont le président est ENCORE frechard) alors qu'elle est en faillite, c'est donner des subventions à un président qui ne sait pas la gérer

Écrit par : Valerien | 29/07/2012

Valérien a raison, cela permet a frechard de cacher ses propres conneries, et ses "calamiteuses qualités de gestionnaire".
Il n'y a pas que la SEM, il fait partout pareil et parfois il nomme des "familliers" comme dirigeant,
En cas de dégâts, il dira que c'est de la faute au gestionnaire, comme il le fait à chaque fois

Écrit par : Antoine | 29/07/2012

Ni la CCVA ni la ville de SMM n'ont donné d'explications à la cour des comptes et a personne d'autres concernant les réelles activités de la SEM, :

Dotée d’un capital de 37,9 K€, la SEM se partage entre deux actionnaires publics : la CCVA
à hauteur de 30,5 K€ et la commune de Sainte-Marie-aux-Mines pour 1 K€, auxquelles s’ajoutent
six actionnaires privés, comprenant une Sàrl parisienne, la caisse d’épargne et les anciens salariés
embauchés. La chambre régionale des comptes invite la CCVA à préciser les conditions et les limites de son engagement dans cette SEM, dont elle détient 80 % du capital social et à clarifier les objectifs qu’elle assigne à
ce projet. La cour des comptes n’a jamais obtenu de réponse sur ce point au cours de la procédure contradictoire.

Écrit par : Dominique | 29/07/2012

Salut bisame,
quel déchainement de commentaires! au moins sur le blog de Denis on apprend ce que l'on ne lit pas sur la page Val dArgent de l'Alsace, cette page que je mets plus de temps à trouver qu'à lire!
Je voudrais cependant rappeler que nos élus du canton l'ont été démocratiquement, nos délégués désignés par ces mêmes élus! peut être avons nous ce que la vallée mérite?
Pour changer en 2014 faut avoir une bonne dose d'optimisme et surtout la volonté de le faire.
Enfin je dirais que 80 000 euros ce n'est pas grand chose par rapport au budget de la CCVA. Bon, en anciens francs ça fait environ 50 millions! ça laisse rêveur, c'était l'équivalent du gros lot de la loterie des "gueules cassées" dont les anciens se souviennent sans doute.

Écrit par : Berni | 29/07/2012

Au contraire Berni, je pense au contraire qu'au vu des personnes de qualité qui ont bien compris la situation de la vallée et la déroute organisée par les élus, tout est possible.
Je ne crois plus aux élus depuis longtemps et cette image que l'on traine partout, plutôt négative est entretenue par le microcosme des amis en place, divisant tout le monde pour mieux régner.

Écrit par : Bernard | 30/07/2012

Concernant 3 communes, je serai assez d'accord avec les propositions de JPP, j'y vois même un excellent président de com com ( enfin !!)
Pour SMM, j'ai beaucoup de doutes, l'opposition ne s'oppose qu'à elle même, comme dit plus haut, et s'interdit de s'opposer.
Sans le faire systematiquement, P.Kretz aurait eu de quoi redire sur certains sujets et on ne l'a pas entendu.

Écrit par : Avis | 30/07/2012

Berni évoque trés justement le contenu des quotidiens régionaux toujours favorables aux élus et toujours orientés
je me souviens d'un temps ou les journalistes me harcelaient quotidiennement pour connaitre les entrées de tellure,et s'invitaient à l'office pour piquer quelques infos fraiches aujourd'hui, cela ne semble plus les préoccuper.bien etrangement.
Quand à TLVA, dont le président s'appelle frechard !!! essayez donc de solliciter un passage pour répondre aux critiques qui vous concernent, IMPOSSIBLE, véto complet de la CCVA malgré les obligations des médias de vous accorder le droit de réponse,

Écrit par : Dominique | 30/07/2012

Quand Dominique écrit : " je me souviens d'un temps ou les journalistes me harcelaient " ... Inutile de nous préciser quelle fut cette époque.

C'était au temps d'un certain Jean Alain ... Le dernier vrai journaliste que la vallée ait connu. Un journaliste, qui se mouillait pour nous livrer une info impartial et complète sur tous les sujets... Y compris les sujets qui fâchaient en haut lieu communal. C'était peut-être d'ailleurs la cause de son départ.

Aujourd'hui, il nous reste, sur le terrain, une journaliste tenant le "journal officiel", pour être bien vu en cour et un pigiste maniant la boite à cirage et la brosse à reluire pour plaire et faire briller le cercle des amis.
Dire qu'il faut attendre le dimanche et la rubrique " Val qui rit ", pour lire entre les lignes, les infos et les dessous de la politique. Quel courage ! ...

Au fait ... le journal " L'Alsace " exite t-il encore ?

Écrit par : Gelmine | 30/07/2012

Les commentaires sont fermés.