Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/09/2012

10 embauches

site_liepvre.jpg10 embauches d’ouvrières chez Hartmann à Lièpvre depuis le 1er septembre et malgré la crise ! Et parmi ces 10 embauches, 8 filles de la vallée. Huit familles qui ont trouvé de la sécurité financière car Hartmann est une entreprise saine qui partage les fruits de sa croissance avec à sa tête une équipe de direction et un PDG dynamique, responsable et citoyen. C’est relativement rare aujourd'hui et çà mérite d’être signalé. Hartmann qui voulait reprendre en 2008 l’usine  Boudelpack et aussi sauvegarder une quarantaine d'emplois mais par manque de soutiens et surtout des élus locaux, cela ne s'est pas fait. Aujourd'hui les locaux de Budelpack sont abandonnés et c'est surtout un gâchi pittoyable. Et malgré que cette reprise n'a pas pu se faire, Hartmann a alors construit un nouveau hall de production de 2700 m2 pour un investissement de plus de 4 millions d’euros. C’est des entreprises comme celle là que l’Etat devrait soutenir. Des entreprises qui créent de vrais emplois et qui investissent et pas ces entrepreneurs qui profitent de chaque niche fiscale pour payer le moins d'impôts possible et qui font supporter le coût du chômage partiel par l’Etat et qui cassent l’outil industriel français. Je pense notamment à ArcelorMittal et autre Continental. Les emplois industriels sont générateurs de croissance et de richesse et notre vallée en a perdu beaucoup ces 4 dernières années. Et contrairement à ce que l'on pense du coté de la comcom ce n’est certainement pas le tourisme ni les canards boiteux qui vont les compenser !

Commentaires

Ayant deja jete par la fenetre plus de 20.000.000 d'euros pour le tourisme avec un retour sur investissement archi nul, les comptes etant bien cachés, on peut se douter que c'est la cata qui nous attend.
600.000 euros dans la bourse, 550..0000 pour tellure, tout ça chaque année, et j'en passe, comment voulez vous qu'il reste un centime pour aider les entreprises locales
Remarque celles qui ont reçu l'aide de la CCVA ont toutes couler, privé et SEM compris.

Écrit par : Dominique | 12/09/2012

Et sur quoi donne donc cette fenêtre ?

Comment ... comment, Dominique pouvez vous nous dire : " Ayant déjà jeté par la fenêtre plus de 20.000.000 d'euros pour le tourisme avec un retour sur investissement archi nul ".

Cet argent n'a pas été jeté par la fenêtre ... Bien au contraire, il a été "dépensé" à bon escient, vous diront les décideurs. Dépensé surement, mais surtout pour "pérenniser" les affaires de Monsieur "un tel" et d'un autre "un tel" et même d'un troisième "un tel" s'investissant dans le redressement par le tourisme. Car, en Val de l'argent facile on aide "à donf" l'industrie du tourisme. On la soutient tellement que une seule entité ne suffit pas ... il faut que chaque responsable (ou irresponsable" c'est selon) ait son bidule subventionnable à son service. Je ne vais pas les nommer de peur d'en oublier.

Avez-vous remarqué, dans le chef-lieu, vous ne faites pas 300m sans tomber sur une salle de fêtes ou hall d'exposition ..... Pour tomber sur une usine il vous faudra faire près de 10km...

Écrit par : Geldmine | 13/09/2012

"le silence des agneaux" dans la vallée, les comptes enterrés et protégés par la CCVA, SECRET TOTAL..
le prochain président de la ccv aura du boulot, s'il est honnête
Et Geldmine, ne pas oublier la maison de l'horreur voulu par la ccva, enfin celle du patrimoine !
juste mise en place pour placer qui cette fois, un neveu, un père, un frére, une soeur ?
les débats sont ouverts

Écrit par : Antoine | 14/09/2012

Lu sur le bon coin:

D’une superficie de 130 m2 sur 2,61 ares, ce bien immobilier, anciennement chalet - poste de secours - est d'un modèle architectural traditionnel à caractère régionaliste, construit par le Département en 1987.
http://www.leboncoin.fr/ventes_immobilieres/361794131.htm?ca=1_s

J'ai dû raté un épisode car pourquoi cette vente ?

Écrit par : contribuable | 16/09/2012

Dans leur folie dépensière, les élus vont bien se mettre sur les rangs et nous annoncer 600.000 euros de cout de fonctionnement annuel pour regarder les nuages passer !!
Comme tellure

Écrit par : Galerien | 18/09/2012

Les commentaires sont fermés.