Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/10/2012

Il faudra plus qu'une marinère

mariniere.jpgNotre ministre du redressement productif a fait le buzz la semaine dernière avec sa marinière.

J'ai gagné mon pain dans un secteur (textile) ou j'ai vu les usines disparaître les unes après les autres sous le poids des charges sociales et des salaires exposées directement et sans protection à la concurrence des pays en développement au nom d'une globalisation aussi aveugle qu'inadaptée.
Quand une usine arrête son activité elle le fait au milieu d'un tissu industriel qui va se désagréger lui aussi et finalement disparaître. Dans cette usine et dans ce tissu industriel qui l'accompagne il y a une masse considérable de savoir faire qui se perd et si cette interruption dure assez longtemps, comme c'est le cas maintenant pour toutes nos usines et tous nos secteurs d'activité, c'est la transmission du savoir faire qui n'est même plus possible car les anciens ouvriers compétents devenus chômeurs entre-temps ont, depuis, disparu.
Ce sera donc très, très long pour redevenir productifs et compétitifs.
Soit dit en passant, mon expérience personnelle me permet de vous assurer que notre modèle social qui a toujours taxé la production plutôt que la consommation, va voir sa stupidité exposée au grand jour.
Si l’on veut s’en sortir il faut considérer un investisseur entrepreneur industriel comme un "bienfaiteur" et non comme un "profiteur", niveau auquel notre stupide dérive sociale l'a relégué et lui proposer un environnement qui lui donne envie de tenter l'aventure.

27/10/2012

la loi Rothschild

banquier.jpg

La loi Rothschild" vous connaissez? Wikipedia nous dit qu'elle fut votée le 3 janvier 1973 et que cette loi a régi la banque de France de 1973 à 1993. Elle serait la cause ou plutôt une des causes principales de l'énorme dette française, due aux intérêts fallacieux extorqués par les banques depuis 1974 sur le dos des français.
Pompidou qui était copain avec Rothschild a fait voter la loi. Elle interdit à la Banque de France de faire crédit à l’État, condamnant la France à se tourner vers des banques privées et à payer des intérêts alors qu’avant quand l’État empruntait de l’argent, il le faisait auprès de la banque de France qui lui appartenant et lui prêtait sans intérêt.
La Banque centrale Européenne n’a pas le droit de prêter de l’argent aux états. Au lieu de ça elle prête aux banques privées au taux de 1% (eh oui c'est à peine croyable). Puis les banques privées prêtent aux états à un taux très supérieur, empochant la différence (pour les greques c'est monté à plus de 24%).
Ainsi, depuis beaucoup de banques gagnent des milliards sans rien faire d’autre que d’échanger 2 bouts de papier, sans avoir investi quoique ce soit, ni pris le moindre risque.
C’est merveilleux d’être banquier en Europe !
On est donc arrivé à une sorte de rente sure et organisée au profit des banques privées et sur le dos des peuples. Une sorte de racket permanent organisé par les banquiers et permis par les politiques par des lois faites pour eux plongeant un peu plus le peuple dans le désarroi voire la misère.

12:03 Publié dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0)

25/10/2012

çà castagne !!!

combat-rue.jpgChaque atteinte aux règles de la cohabitation est un danger qu’il ne faut pas minimiser.

En ce moment, sauf à se bercer d’illusions, comment ne pas regarder comme un poison les violences qui s’insinuent un peu partout ? Même dans notre collège ! (voir DNA de hier)

Ces violences sont multiples. Les coups mortels qui ensanglantent une mince dispute entre jeunes à Strasbourg ou à Échirolles signalent une irritabilité maladive et une agressivité érigée en norme. Aux degrés supérieurs, les kalachnikovs du grand banditisme qui assassinent encore hier en Corse ou du terrorisme qui tentent d’imposer la loi de la jungle. Voilà la pire des oppressions même maquillée sous de revendications politiques ou religieuses.

On accepte déjà que dans notre collège des gamins de 5eme se bagarrent alors qu’il faut appliquer une tolérance  zéro. Le moindre accrochage devrait être puni pour passer l’envie à un petit nombre de petits loubards d’imposer leur loi. Si l'on veut éviter l'escalade il est temps d’agir sinon un jour un drame surviendra et le pire on dira avec résignation "çà devait arriver" !

21/10/2012

Pêcheurs furieux

truite.jpgÇà bouge dans le haut de la vallée. Les pêcheurs de Sainte Marie  sont furieux ! Et pourquoi donc ? Tout simplement parce que du coté de chez Geprom l’eau qui a servit pour laver les flacons retourne dans la Lièpvrette sans passer par la case "station d’épuration". J’avais déjà en juillet dernier soulevé le "lièpvre" ;o) (voir note du 7 juillet). J’avais d’ailleurs été étonné que personne ne relaye l’info pour faire changer les choses. Ce n’est pas moi, pauvre bloggeur, qui ait le pouvoir d’agir. Nos élus sont là pour çà ! Mais là ce qui met en colère les pêcheurs serait que justement un élu aurait donné son accord à Geprom pour déverser les eaux de lavage dans la lièpvrette. Nul doute que maintenant l’affaire va faire du bruit à moins que tout cela ne soit  qu’intox comme l’installation d’un camp de roms dans la vallée….. 

15/10/2012

Plus vite et plus loin

Stéphane Hessel a proposé une motion au dernier congrès de parti socialiste. Il y donne le cap à François Hollande. Ce dernier se doit d’agir et vite pour créer une économie plus solidaire. Lui qui a promis de s’attaquer à la finance. François Hollande a le pouvoir de changer les choses. S’il ne fait rien ou simplement taxer la classe moyenne comme il a déjà commencé à le faire, nous allons aller vers de graves problèmes sociaux. Pour en revenir à Stéphane Hessel c’est incroyable la lucidité de cet homme. Il est pour moi un exemple.

18:16 Publié dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (1)