Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/01/2013

Faire, défaire, ou le drôle de réré....

A Lièpvre on va finir par voir arriver le bout de notre aisance financière. Lors de ses vœux, le maire de Lièpvre a mis l’accent sur les travaux de voiries. Comme il a bien fait.... Et je pense que 2013 sera aussi un bon cru. Pourvu que nos finances tiennent le cout ! Mais bon, il pense qu’on pourra finir l’année sans emprunter donc à suivre. Moi je me pose quand même la question. En ce qui concerne les travaux, en avril 2006 des travaux de voirie ont été réalisé dans ma rue. Il est vrai qu’elle en avait bien besoin à l'époque. Mais depuis, je dois dire que je me sens un peu privilègié. Pourquoi allez-vous me dire? Et bien en mai 2010 on avait oublié de faire passer le gaz donc on ré-ouvre la rue et le gaz passe. Ce mois-ci, comme on a besoin de faire passer un câble électrique, on ré-ré-ouvre une nouvelle fois. J'espère que cette fois-ci que du coté de la mairie on a pensé à faire passer la fibre optique, le câble TV, l’eau, l’assainissement, l’evacuation des eaux pluviales, le câble du téléphone, l’enfouissement de l’éclairage public et de poser 2 ou 3 gaines vides au cas ou  sinon cette rue n’a pas fini d’être ré-ré-ré-ré-ouverte…. Mais comme on dit, faire et défaire çà donne du travail !

Pour preuve: ma rue en 2006

travaux 2006.jpg

 La même en 2010, on recommance

travaux 2.jpg

travaux hoimbach 2.jpg

et 2013, là les travaux sont prévus sur 4 semaines !!!!

 

P1000773.JPG

P1000774.JPG

Comme on est content......

Commentaires

Peut être est-il prévu, sous peu un radar pédagogique dans cette rue ?

Écrit par : Dominique | 28/01/2013

Faire et défaire !

Hé oui ! Tout se fait et se défait. Certes lorsque le "faire et défaire" n'est que dans les travaux, ceci reste du matériel.

Mais dans le Val il y a plus grave, puisque c'est l'humain qui se défait, certes lentement mais tout aussi surement.

J'en veux pour preuve cette statistique concernant les foyers fiscaux. de Ste-Marie.

En 2006, la ville "hébergeait" encore 3184 foyers fiscaux dont 45% étaient imposables et en 2010 ils ne sont plus que 3131 dont seuls 42% restaient imposables.
Nous voyons à travers cette statistique, combien cette ville s'appauvrit d'année en année.

Certes l'endettement communal, lui ne s'appauvrit pas. Ainsi, la dette par habitant s'élevait en l'an 2000 à 485euros et en 2011 à 702euros.
Ces quelques chiffres, sur l'appauvrissement et l'endettement démontrent, à eux tous seuls, combien la gestion de nos élus est à côté de la plaque.

Que le "faire et le défaire" continue ... mais toujours dans le respect de ce nouvel esprit "festif" animant nos édiles.

Écrit par : Geldmine | 30/01/2013

Mon cher Denis, j'ai consulté le cadastre et le livre foncier. Cette rue ne t'appartient pas comme tu sembles vouloir le dire. En fait elle appartient à la commune de Lièpvre depuis le décès de Fulrade, donc elle est aussi à MOI. Mais c'est vrai qu'elle longe ta propriété.
J'ai demandé à la mairie de prévoir une passe à crapauds. Tu sais aussi bien que moi que ces bestioles pullulent derrière le Hoimbach mais pas seulement. Ma demande sera étudiée par nos édiles, j'ai faiili écrire élites, lors d'un prochain conseil. A cette "occasion" j'ai appris qu'à chaque extrémité de cette rue est prévu un dos d'âne!!!! ce qui va faire braire certains usagers de cette rue mais la sécurité n'a pas de prix. Ces dos d'ânes non plus puisqu'ils seront offerts à Lièpvre par une commune voisine si j'ai bien lu le journal! Il semblerait aussi, en guise d'essai, que ces dos d'ânes seraient réalisés en creux genre nids de poules! et si les tests réalisés sont concluants le système serait étendu à tout le village. On en saura plus dans quelques semaines.

Écrit par : Berni | 30/01/2013

Pour éviter tout futur mal entendu, je tiens à rectifier les dires de Berni ....

On ne dit pas "dos d'âne", mais "gendarme couché".

Maintenant, l'académie Française ne ferait certainement aucune objection, si à Lièpvre, on appellerait ces ralentisseurs des "conseillers couchés" ... ooo-)

Écrit par : Geldmine | 31/01/2013

Les commentaires sont fermés.