Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/12/2011

Pas d’augmentation.....

impots.jpgNicolas nous l’a promis, pas d’augmentation d’impôts en 2012. Pour ma part je n’y crois pas. Mais si, par hasard, il se trouvait encore une poignée de Français assez naïfs pour espérer que les impôts n’augmenteront pas après 2012, deux chiffres devraient suffire à démolir leurs illusions. Cette année, la masse salariale de l’Etat s’est établie à  81milliards d’euros, et le déficit budgétaire à 95,5milliards. Autrement dit, si Nicolas Sarkozy, pris d’une soudaine frénésie d’économies, décidait de mettre à la porte du jour au lendemain la totalité des 2,4millions de profs, policiers, magistrats, douaniers, agents des impôts et colonels d’infanterie rémunérés par l’Etat, nos finances publiques ne sortiraient pas pour autant du rouge: il nous faudrait continuer de nous endetter pour payer les 14,5 milliards qui manquerait encore. Et il n’y aura plus personne pour tenir les comptes.

source le monde

18/12/2011

Vouloir savoir et oser dire

Rien_voir_dire.jpgIl y a ceux qui savent et qui ne disent rien et il y a ceux qui ne savent pas et qui ne demandent rien. Çà serait bien qu’au moins un de ces derniers ose poser quelques questions. Maintenant quelles questions allez-vous me dire ? Moi je lui conseillerais de demander pourquoi  le bilan financier  de l’office de tourisme est négatif depuis 2007 sans que cela gêne JL Fréchard? Pourquoi en 2009 on était à – 151 000€ ?

Pourquoi l’office de tourisme a besoin de 200 000€ de liquidité pour fonctionner ?

Pourquoi de 2006 à 2010 le coût de fonctionnement a augmenté de 205% passant de 162 000€ à 496 000€ ?

Pourquoi payer des voyages au Canada, en Turquie et en Pologne ? Pour promouvoir Tellure ? Heureusement que l'ancien directeur les a annulé !

Ah Tellure…pourquoi nous n’avons nous pas un rapport d’activité chaque année ? Pourquoi  n’avons-nous pas de bilan à la fin de chaque saison ? Pourquoi  il y a moins de 6 réunions de comité par an ? Pourquoi le quorum est souvent difficile à atteindre ? Pourquoi les élus qui siègent à ce comité ne s’impliquent pas plus? Pourquoi les contrats de travail des employés de Tellure ne sont pas conformes à la convention collective des métiers du tourisme ? Pourquoi les chèques des visiteurs tardent à être encaissés ? Pourquoi certains voyagistes n’ont pas eu de factures pour la visite de groupes ? (çà c’est fort de café !)Pourquoi lorsque l’office achète du mobilier pour 71 000€, il ne respecte pas les procédures d’appel d’offre en vigueur ? Pourquoi avoir 4 photocopieurs alors qu’un seul suffirait peut être ?  Pourquoi pas de suivi sérieux des entrées ? Pourquoi une billetterie….  euh y a-t-il au moins une billetterie ? (elle existait jusqu'à 2009) Pourquoi les prix pratiqués à la boutique de Tellure  ne sont plus fixés par une décision de la comcom depuis 2009? Pourquoi il n’y a pas de suivi pour les articles vendus à la boutique ( pas de stock ni de suivi de commandes) pourquoi, pourquoi….. il y en a encore tellement des pourquoi, mais je vais m’arrêter là, je fatigue !

Ah si aux moins quelques uns de nos élus (il y en a des bien) étaient plus curieux et osaient poser toutes ces questions ou au moins quelques unes à JL Fréchard. Nous avons  le droit de savoir. Et maintenant que la chambre régionale des comptes a rendue son rapport, pourquoi ne pas appliquer ses recommandations ? On ne supprimera pas le déficit annuel de Tellure par contre on peut s’attaquer à le réduire. Des pistes existent faut il encore avoir envie de les explorer. Maintenant ceux qui ne savaient pas sont au courant, vont-ils dire quelque chose …….

14/12/2011

Sortir du nucléaire

le_chat_nucleaire.gifMais pour aller où? C'est la question qu'il faut poser.
Vous serez d'accord que de le remplacer par les énergies fossiles est l'idée la plus stupide. On ne va pas bruler du charbon ou du pétrole à la place. Encore moins faire des forages destructeurs pour extraire du gaz de schistes. 
Ensuite qu’avons-nous : des barrages hydrauliques. On ne va pas construire des barrages partout et modifier tout notre environnement en noyant des vallées.
Solaire : oui c'est une des alternatives les plus intéressante, mais pour l'instant la technologie n'est pas assez avancée. Les surfaces à couvrir pour une production décente sont trop importantes.
Vent : oui aussi très bonne idées les parcs en mer, à condition de bien choisir les lieux et ne pas détruire la faune marine déjà en mauvais état. Mais là encore il faut faire progresser la technologie.
Donc pour l'instant la sortie du nucléaire est impossible et on a même intérêt à continuer à s'y investir pour non seulement assurer l'avenir, mais aussi pour trouver des évolutions technique pour la rendre plus fiable. D'autant plus que cela créé un savoir faire et un potentiel économique dans note pays très important.
A propos des récentes incursions dans les centrales atomiques par Greenpeace: 
Monter sur le toit d'une centrale nucléaire et prétendre que la sécurité est faible dans les centrales françaises est un non-sens. Le dôme de béton d'une centrale est fait pour résister au crash d'un avion de ligne, alors 3 gugusses dessus ça a bien du faire rire les vigiles.

12/12/2011

Les bobards du moment

mensonge.jpg

En France, nous avons un problème de dette ou nous avons un problème Sarkozy. C’est un problème, non pas de dépenses en trop, mais de recettes en moins.
On nous raconte des fables : « l’état ne doit pas dépenser plus que ce qu’il gagne », « on dépense trop », « on vit au-dessus de nos moyens », « on doit réduire les dépenses publiques ». Autant de clichés pour tromper les gogos qui ne réfléchissent pas plus loin que le bout de leur nez.
La vérité est que c’est l’État qui fixe lui-même (à la différence d’un ménage) ses propres moyens et c’est la droite qui a vidé les caisses publiques en diminuant les impôts des ménages les plus riches et des sociétés. La dette causée par Sarkozy provient de la baisse des recettes et pas de la hausse des dépenses.
 Les 3 principales niches fiscales  créées par la droite avant 2007, sont :

·         Régimes des sociétés mères et filiales : coût de 34,9 milliards d’euros pour l’année 2009.

·         Régime d’intégration fiscale : coût de 19,5 milliards d’euros pour l’année 2009.

·         Niche dite “Copé” (taxation à taux réduit des plus-values à long terme provenant de cession de titres de participation : 8 milliards d’euros en 2009.
Pour ces trois niches fiscales : un cadeau fiscal de 62,4 milliards d’euros.

Si l’on ajoute le coût (selon la Cour des comptes) des 3 niches fiscales ajoutées par Sarkozy de puis 2007 :

·         Heures supplémentaires : 4,5 milliards d’euros.

·          TVA réduite sur la restauration : 3,5 milliards d’euros.

·          Passage du bouclier fiscal à 50 % des revenus déclarés : 0,7 milliards d’euros.

Soit 8,7 milliards d’euros pour ces trois niches fiscales.
Au total pour les 6 niches fiscales : 71 milliards d’euros. A comparer avec le plan de rigueur de 8 milliards d’euros, cherchez l’erreur ! Il est grand temps que les choses changent en France mais courage, plus que quelques mois à attendre

06/12/2011

Quand l’Histoire a le hoquet

moodys.jpg

Pour la petite histoire de Moody's  (l’agence de notation qui va nous enlever notre  triple A encore  cette année) et de la Grèce:
"Dégradation de la note de la Grèce en 1931 (DEJA!)
En 1931, Moody's dégrade la note de la Grèce, et les taux d'intérêt grimpent. La drachme est dévaluée et le pays fait défaut en 1932. Les Grecs sont frappés par l'inflation et des émeutes éclatent. La monarchie est restaurée en 1935 et en 1936 a lieu un coup d'État par lequel le général Metaxas prend le pouvoir. La même année Moody's exprime ses regrets à propos de ces événements et annonce l'arrêt des notations des dettes publiques"

Source Wikipedia


17:45 Publié dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (1)