Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/01/2013

Pedagogie

radar-pedagogique.jpgLiepvre vient d’avoir son premier radar pédagogique. C’est la société Axa qui l’a offert à la commune. Pour la petite histoire c’est cette même compagnie d’assurance qui assure la commune. Le radar a été installé au grand Breuil juste à l’entrée  est de Lièpvre. Il n’y a pas à dire, ils sont gentils chez AXA ! Par contre le radar est un peu bredin. Aujourd'hui en passant devant, il m'a contrôlé à 135 € !! Fichtre ! Mon compteur de vitesse quand à lui m'indiquait 45 km/h. A croire qu'il m'en veut ;o)

 

22012013111.jpg


18/01/2013

D'autres voeux 2013

2013.jpgComment écrirons-nous notre histoire personnelle au fil des mois de cette nouvelle année ? Saurons-nous nous conduire en acteurs de nos vies ou allons-nous nous lamenter en condamnés ?

Oserons-nous être enfin nous-mêmes sans avoir peur des paroles et du regard des autres. Déciderons d'actes, de comportements, d'avis, de changements qui soient vraiment les nôtres ? Nous vivons trop souvent sans avoir le temps, englués dans la pseudo obligation de l'immédiat, ou victimes trop consentantes d'outils modernes qui engendrent la dictature de l'e.média.

Et si nous donnions du "tant" au temps, c'est à dire plus d'intensité à ce que nous vivons au présent afin d'en apprécier toutes les facettes et de ne rien regretter une fois ce temps absent.  Nous entendons au quotidien moult gens commencer leurs phrases par un péremptoire " Ah si" et prétendre qu'ils seraient capables d'agir, de pouvoir... tout en restant inlassablement assis.

Que 2013 soit l'occasion de se remettre debout, dans le bon sens et face aux réalités sans nous cacher derrière les lamentations et les désespérances attribuées facilement à la Société.

J'invite de mes vœux toutes celles et tous ceux qui partagent ces idées à oser les diffuser pour que l'esprit de fatalité recule et que nous soyons nombreux à laisser s'infuser un véritable changement d'état d'esprit fait de générosité mais aussi de responsabilités fécondes pour que chacun soit vraiment architecte de sa vie et contribue au développement de notre monde.

08:35 Publié dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0)

13/01/2013

Mes voeux , tes voeux....

bonneanneejpg.jpg

Les cérémonies de vœux des maires de la vallée sont terminées. A Sainte Marie, Claude Abel a su surprendre son monde avec ses lunettes 3 D. Original, çà mérite un p’tit coup de chapeau !

Rombach le Franc, Jean Luc Frechard a montré qu’il gère bien son village. J’ai l’impression qu’il y a deux Jean Luc, un Rombéchat et un Jean Luc intercommunal. Pour en revenir à Jean Luc le Rombéchat, il a eu le courage d’être contre le mariage "pour tous" (le mariage gay). Le seul à avoir cette position courageuse dans la vallée, çà mérite aussi un p’tit coup de chapeau.

Sainte Croix,  voilà une femme très attachée à son village et qui sait faire face aux difficultés. Des 4 communes c’est bien à Sainte Croix où il faut faire le plus attention coté finances. Madame Henrichs a eu le courage de parler de la fermeture des ateliers Jean Bernard et du chômage qui en découle. Une chose que je trouve formidable c’est l’interconnexion de l’eau entre Sainte Marie et Saint Croix. Voilà un geste fort de solidarité et d’intercommunalité. Commençons par partager l’eau, le reste suivra. Quand à la maison de retraite Saint Vincent, je souhaite qu’elle continue à fonctionner à Sainte Croix puisque beaucoups d'anciens de Lièpvre y vont et les prix sont résonnables.

Lièpvre : vous comprendrerez aisement  pourquoi je ne dirai rien sur le contenu de vœux de monsieur Mouginy alors qu'il y a des choses à dire. Il le prendrait certainement mal. Par contre, si c’était moi qui avais  présenté les vœux de Lièpvre (oui çà c’est mon égo surdimensionné comme dirait certain) j’aurais parlé de la future déviation RN59 qui tarde mais la faute à qui ? un peu à nous aussi ! J’aurais parlé du chômage endémique dans la vallée, de l’image désastreuse que nous avons hors vallée. J’aurais parlé de la chambre régionale des comptes et de ses recommandations. J’aurais parlé de la santé de nos entreprises qui nous permettent en grande partie d’avoir des moyens financiers que nos voisins nous envient. J’en aurais profité pour remercier le docteur Naudo qui a su faire le choix de construire une zone industrielle et de permettre à des entreprises de s’installer. Il l'a fait, çà lui a couté son poste de maire en 19 77. Si aujourd'hui à Lièpvre on péte dans la soie c'est surtout grace à lui. J’aurais regretté que les établissements Adrien aient un projet de démenagement d'une partie de leur activité sur le secteur de Sélestat faute de place pour s’étendre à Lièpvre. La zone du Danielsrain nous manque cruellement. Enfin le terrain est là mais sous les gravats de la future déviation…… J’aurais parlé des embauches réalisées en période de crise par nos acteurs économiques (entreprises et commerces). J’aurais aussi donné ma position sur le "mariage pour tous" et j'aurais apporté mon soutien à mon voisin de Rombéchat en lui promettant aussi de raboter un peu mes dos-d’âne histoire de faire moins le chameau. Et pour finir j’aurais  aussi parlé des loyers de la future maison médicalisée. Un peu de transparence ne fait jamais de mal. Et j'aurais terminé la cérémonie un peu comme Claude Abel , avec orginalité mais çà je vous en reparlerai en 2014.

11/01/2013

Droit de réponse

drp.jpgAvant-hier, j’ai envoyé une demande de droit de réponse aux DNA, demande qui fut honorée le lendemain. Par contre, le journal en a coupé un petit bout mais c’était pour madame Heinrichs et comme elle, je trouve qu’il n’y a pas assez de femmes en politique donc çà ne m'a pas gêné de faire un peu de place à une dame ;o).

 

Suite à l’article paru dans votre journal du 28 décembre dernier dans lequel le maire de Lièpvre réitère ses possibles poursuites à mon égard, je souhaite réagir en vertu de mon droit de réponse. Certes, il a certainement raison, mais de quoi suis-je  réellement coupable ? Le procureur de la république a demandé à la gendarmerie de Sainte Marie aux mines de réaliser une enquête préliminaire afin de réunir des éléments probants. J’ai donc été entendu par ces derniers et mes explications n'ont été ni évasives ni embarrassées. Suite à cette enquête le procureur a décidé de classer la plainte sans suite. Il m’a adressé un rappel à la loi. Que dire de plus? Que faire de plus ?

Si monsieur Mouginy avait souhaité que je retire un post ou une image, il aurait pu me le demander, chose qu’il n’a jamais faite. Mais plutôt que de me justifier une nouvelle fois ici sur des faits qui sont prescrits, je préfère m’inquiéter du retard que prend une nouvelle fois la déviation de la RN59 et de ses dangers pour les usagés de la vallée  et d’ailleurs. Je préfère me soucier du devenir de l’usine Budelpack qui se transforme petit à petit en une friche industrielle et qui, dans peu de temps, n’intéressera plus personne. Je préfère me soucier de la pauvreté et du chômage qui augmente dans notre vallée (notre jeunesse manque cruellement de travail). Je préfère aussi me soucier de la fréquentation du parc Tellure qui a du mal à décoller. A chacun ses priorités ! Et si malgré tout monsieur Mouginy me fait convoquer au tribunal et bien c’est avec force et convictions que je saurai défendre mon honneur. Et je continuerai à donner mon avis de simple citoyen et de faire de mon blog un espace de liberté où chacun peut venir s’exprimer librement.

06/01/2013

Prechi precha

Je viens de retrouver un post de 2009 sur la période des voeux. Je me demande s'il n'est pas toujours d'actualité ? Je vous laisse  juger ;o)

moine.gifUne fois l’an, la grand-messe des vœux des maires nous donne à entendre l’émouvant prêchi-prêcha des gardiens du temple, chargés d’éclairer nos consciences sur ce qui est bien pour nous pauvre électeurs. Le taux des impôts locaux aura pensé les derniers comptes d’exploitation. La lessiveuse des déficits chroniques tourne à plein pour élucider les écarts de budgets qui s'ensuivent. Les missi dominici sont à la manœuvre, analystes d’abord qui ont fixé le consensus, spécialistes du jour d’après qui relatent sans désemparer la sentence. Dans ce concert de justifications opportunistes, nul n'entendrait qu’une conséquence ne dépendît pas d’une cause, ni qu’on n’identifiât pas quelque prétexte à l’échappée d’un dérapage à contresens. Le Maire a toujours raison, dit-on puisqu’il a été élu. D’autres, ceux-là, explicationnistes, parleront de tout et ne démordront de rien, au prix de contorsions cérébrales qui n’interpellent plus personne de tant de manquements au bon sens commun.
D’autres compagnies intercommunales, au parcours touristique peu glorieux, dévissent paradoxalement, sans émouvoir davantage l’aplomb du sérail. Un plan d’économie ? C'est dans la vallée...... entendit-on dire du côté des abstracteurs de quintessence, passés maîtres dans l’art de patiner le réel.
L’explicationnisme, art de l’à-peu-près et du vite dit, a comme la chansonnette ses rengaines.
Il y a donc peu à attendre pour l’instant et encore moins à expliquer sauf peut être du coté de Sainte Croix...