Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/02/2011

40 000 € une broutille !

eisbergbild.jpg

C’est la somme à payer à laquelle l’EPIC a été condamné par les prud’hommes de Colmar pour le licenciement abusif de Dominique Vairon. Ce n’est que 4000 € par an pendant 10 ans dixit JL Fréchard. Moi je dirais même que çà fait que 40€ par an pendant  1000 ans, une broutille quoi. Une broutille que pourrait bien payer tous ceux qui ont voté pour le licenciement de monsieur Vairon. Çà s’appelle assumer ses actes. Mais bon ne rêvons pas, jeter les gens dehors sans réel motif valable est plus facile que de reconnaitre ses erreurs. Quand à faire appel, Jean Luc Fréchard laisse planer le doute, il sait parfaitement qu’il est hors délais. Faire croire que..... une de ses spécialités !

Çà ne va plus dans notre vallée ! Trop de "vieilles barbes" sont au commandes depuis trop longtemps. Qu’ont-ils fait du val d’argent ? Un semi désert économique, regardez les vitrines de Sainte Marie. Ils parlent d’emplois mais ne font rien à part pester contre un tas de cailloux du coté du Danielsrein. Ils veulent attirer les classes moyennes dans la vallée, les seules classes qu’ils ont réussi à faire venir sont les plus démunies. Ils parlent de déviation mais ne veulent pas des camions, ils parlent de touristes, vous en voyez vous des touristes ?

Revenons à l'EPIC. 40 000€ c’est une somme mais ce n’est que la partie visible de l’iseberg. Pas un mot sur le licenciement de l’emploi aidé de l'office de tourisme (près de10 000 € à verser ) , pas un mot sur le licenciement de l’ancienne comptable ! L’omerta encore et toujours.  Mais ne dit-on pas qu’on a les dirigeants qu’on mérite ? A méditer jusqu'en mars prochain avant de déposer notre bulletin de vote dans l’urne

08:37 Publié dans comcom | Lien permanent | Commentaires (0)

10/01/2011

Il sait voir clair mais ne nous dit pas tout……!

 

voeux.jpgJeudi soir Jean Luc Fréchard a présenté ses vœux aux forces vives de la vallée.

Il a finit par constater que notre habitat en Val de  Lièpvre est "très socia"l. Voilà déjà un grand progrès. Il se rend compte que les orientations en termes d’amélioration de l’habitat n’ont pas atteintes  leur cible et ont même servi d’aspirateur de cas sociaux pour le plus grand plaisir des communes voisines du centre Alsace.

En ce qui concerne l’économie, voilà qu’il nous ressort le vieux projet du Danielsrain. C’est bizarre à chaque élection ce serpent de mer ressort des cartons et dès l’élection passé on le range à nouveau au placard jusqu’à la prochaine. Pour Geprom je souhaite de tout cœur que çà marche. Aujourd’hui je n’en suis pas persuadé. Non cuisines Schmidt et non Hartmann n’avaient l’intention de délocaliser certaines taches. Ce sont simplement deux entreprises citoyennes qui, avant d’aller chercher ailleurs, trouvent dans notre vallée des partenaires fiables. Ce n’est malheureusement pas le cas de la commune de Lièpvre qui a  fait imprimer son bulletin 2010 à l’extérieur.

Le tourisme, cet eldorado tant promis fait encore des siennes. Maintenant la comcom veut se lancer sur le créneau hôtelier. Je rappellerai juste qu’il y avait, il y a quelques années un hôtel à Sainte Marie aux mines, un autre à Sainte Croix et un troisième à Rombach le Franc et personne pour reprendre ces affaires. Il y a bien une raison ? Aujourd’hui il reste quand même  3 hôtels dans la vallée. En ouvrir un nouveau va immanquablement les mettre en danger. Ce n’est pas les 4 ou 5 grandes manifestations qui vont génèrer un chiffre d’affaire suffisant pour tourner une année entière avec un établissement de plus. Je souhaite que JLF revoie sa position et fasse une étude de marché avant de se lancer une fois de plus dans une aventure aux conséquences certainement dramatiques pour nos hôteliers existants. Faire quelque chose de nouveau c’est bien mais dupliquer les erreurs du passé c’est à coup sur se retrouver dans les mêmes difficultés.

Sur le chapitre du parc minier pas un mot sur  l’affaire du licenciement de l’ancien directeur alors que le tribunal a une nouvelle fois débouté la comcom et que l’heure de l’addition va  bientôt sonner. Une cinquantaine de milliers d’euros (au minimum)  à budgétiser pour payer les dégâts de cette triste affaire. 2011 en matière de tourisme ne sera pas l’année de l’équilibre. Faut pas rêver !

Le tunnel, ben oui les camions vont revenir et en force. Dommage que le projet d’aménagement de la RN 59 n’a pas bougé d’un yota. Ce n’est pas faute de temps….là aussi la responsabilité de certains élus locaux est grande.

Et la meilleure pour la fin, oyé oyé braves gens préparer votre porte-monnaie va falloir que vous crachiez au bassinet pour financer votre comcom.  Nous voilà prévenu ! 

 

08:05 Publié dans comcom | Lien permanent | Commentaires (0)

03/01/2011

Bulletin intercommunal décembre 2010

Cc-Val-d'Argent.gifOn sait faire ligth à la comcom. Pas très fourni le bulletin du mois de décembre. On a l'impression de vivre dans une vallée où il ne se passe pas grand'chose, alors que c'est tout le contraire.

Pas d’infos sur les affaires en cours……et pourtant ce n’est pas çà qui manque ! Attendons la cérénomie des voeux, on en saura certainement plus..

 

08:30 Publié dans comcom | Lien permanent | Commentaires (0)

24/11/2010

Message des Fossoyeurs du Val

 

recueillement.jpg 

Voici un message qu'aurait pu nous adresser nos fossoyeurs du Val.

"Très touchés par les nombreuses marques de sympathie et d'amitié qui leur ont été témoignées lors du décès du SIVU de Lièpvre-Rombach –Sainte Croix aux mines, et dans l'impossibilité d'y répondre individuellement, les fossoyeurs du Val remercient sincèrement toutes les personnes qui, par leur présence, l'envoi de fleurs et de cartes, l'offrande de dons, se sont associées à leur "si grande peine".

Pas de doutes lors des prochains voeux  2011, ils vont bien nous expliquer leur peine et surtout leur geste !

 

19:18 Publié dans comcom | Lien permanent | Commentaires (0)

22/11/2010

Les Fossoyeurs du Val

 

funeraille.jpg

Demain soir à 18 heures, sur le lieu de sa naissance, nos trois fossoyeurs du Val d'Argent vont se réunir pour enterrer le SIVU. Agnès Henrich, Jean Luc Fréchard et Jacky Mouginy ne vous invitent pas à assister aux funérailles du "travailler ensemble".

 Et dire que pour le sauver  il aurait juste fallu une transfusion de son ami "embauche ". Mais que je suis bête  "embauche"  a été lui aussi enterré lors de la fermeture de Budelpack.

Ce pauvre SIVU n’étant certainement pas  structurant, sera sacrifié sans remords  ni regrets. Et dire qu’il aurait suffi de se tourner vers  Claude Abel pour le sauver ! Fierté mal placée ?

Et contrairement au 11 novembre, je vous parie qu'ils seront tous présent pour la mise à mort.  

Ne meurt réellement que celui qu’on oublie !

08:10 Publié dans comcom | Lien permanent | Commentaires (0)