Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/04/2013

Cette année sera la bonne!

Grace aux efforts de l’ami Pierrot, cette année les cigognes feront leur retour à Lièpvre. Une d'elles s'est déjà installée sur le nid du 52 de la rue Clémenceau. Elles ont eu vent que les choses sont en train de changer et qu’une nouvelle aire allait bientôt commencer. Pas de doute c'est un signe ;o)  Je me réjouis d’avance de pouvoir admirer les futurs cigogneaux. Merci à l’ami Jacques pour l'info et la photo ;o)

P1070431.JPG


07/04/2013

le maire dit oui, les colieuvres disent non !

non2.jpgLe maire de Lièpvre avait appelé à voter pour le oui, les colieuvres lui ont dit le contraire. De quoi réfléchir pour 2014….. Eh oui, le non l’a emporté à Lièpvre. Par contre la faible participation, à peine 31,17%, montre bien que le camp du oui n’a pas su ni convaincre ni mobiliser !


Inscrits :         1376

Votants :        429

Exprimés :       417

OUI :                205

NON :              212

Pour en revenir à Lièpvre, pourquoi ne pas faire la même chose avec le projet d’agrandissement de la salle polyvalente ?  Donner la parole aux colieuvres, c’est eux qui payeront de toute façon.

25/03/2013

Le droit d'interdire, nouveau droit à Lièpvre ?

Un slogan de mai 68 était : il est interdit d'interdire, par contre il semblerait qu'à Lièpvre cela ne s'applique pas. La pétition contre l'exention de la salle polyvalente qui était à la boulangerie "Bouxirot" et à la boucherie  "chez Nicolas" a disparu ! Un adjoint s’est permis de la faire retirer. Selon son explication, cette pétition n’était pas légale. A croire qu’elle fait peur ! Au nom de quel principe a t’elle été retirée ?  Certainement pas le droit d’expression ! Bel exemple d’intolérance de la part de cet élu ! Serait il Interdit de dire son désaccord à Lièpvre ?  Petit rappel à cet adjoint: le droit de pétition est le droit accordé aux populations de faire une demande directe au souverain, ou au représentant de l'exécutif. Par extension, il est possible de faire une pétition envers toute personne morale disposant d'un pouvoir. Une pétition se présente le plus souvent sous la forme d'un ensemble de signatures au bas d'un texte. Ces signatures sont généralement recueillies dans la rue par des volontaires. La valeur juridique d'une pétition est inexistante mais la pression sur les décideurs politiques qui en résulte peut être décisive.Quand à cette pétition, la résistance s’organise,  elle circule maintenant sous le manteau. On se croirait revenu au temps de l’occupation allemande. Quand à l’adjoint censeur, j’espère qu’il a pris conscience de son acte antidémocratique.

En janvier dernier, une lettre adressée au maire est restée sans réponse. Une copie de cette lettre m'ayant été remise, je me permets de la mettre en ligne sur ce blog. Deux questions restées sans réponse.

 

petition002.jpg

 


22/03/2013

Touche pas à ma salle polyvalente

touche pas.jpgActuellement une pétition circule dans le village contre le projet d'agrandissement de la salle polyvalente (qui passe d'abord par une phase démolition, une aberration...). Plusieurs personnes m'ont contacté pour me demander si j'étais à l'origine de cette pétition. Eh bien non et pour une raison toute simple, peu de gens la signeront même si beaucoup sont contre ce projet. Maintenant pourquoi certains me collent çà sur le dos ?Il est vrai qu'à Lièpvre on accuse facilement.......;o) Pour ma part je signerai cette pétition, j'assume mes opinions et j'ai peur de personne ! 

21/03/2013

Le préfet en visite à Lièpvre

bouvier_vincent.jpgVisite du préfet dans le Val d’argent.

Aujourd’hui à 15 heures notre préfet Vincent Bouvier visitera l’entreprise Hartmann accompagné du sous préfet Julien Le Goff, de Jean Louis Christ notre député, de Christian Chaton notre conseiller général, de Claude Abel maire de Sainte Marie aux mines, d’Agnès Henrichs maire de Sainte Croix aux mines et de Jean Luc Fréchard président de la comcom et maire de Rombach le Franc. Je me suis même laissé dire que ce dernier en profiterait pour parler aussi de dos d’âne à notre préfet. La presse sera bien évidement de la partie. Pour ma part je suis fier de faire partie de l'entreprise Hartmann, une des dernière à être une entreprise citoyenne et qui, même en temps de crise, continue à embaucher.