Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/01/2012

Les explicationnistes du jour d'après

voeux maire.jpegUne fois l’an, la grand-messe des vœux des maires nous donne à entendre l’émouvant prêchi-prêcha des gardiens du temple, chargés d’éclairer nos consciences sur ce qui est bien pour nous pauvres électeurs. Le déficit de l’office de tourisme n’ayant pas encore pesé sur nos des impôts locaux (+de 200 000€) sauvant ainsi pour une année encore les derniers comptes d’exploitation. La lessiveuse des déficits chroniques va devoir tourner à plein pour élucider les écarts de budgets qui s'ensuivent. Les missi dominici sont à la manœuvre, analystes d’abord qui ont fixé le consensus, spécialistes du jour d’après qui relatent sans désemparer la sentence. Dans ce concert de justifications opportunistes, nul n'entendrait qu’une conséquence ne dépendît pas d’une cause, ni qu’on n’identifiât pas quelque prétexte à l’échappée d’un dérapage à contresens. Le Maire a toujours raison, dit-on puisqu’il a été élu. D’autres, ceux-là, explicationnistes, parleront de tout et ne démordront de rien, au prix de contorsions cérébrales qui n’interpellent plus personne de tant de manquements au bon sens commun.
D’autres compagnies intercommunales, au parcours touristique peu glorieux, dévissent paradoxalement, sans émouvoir davantage l’aplomb du sérail. Un plan d’économie ? C'est dans la vallée...... entendit-on dire du côté des abstracteurs de quintessence, passés maîtres dans l’art de patiner le réel.
Ainsi, la gestion du risque dévoile la vraie nature de nos politicards, celle d’une pseudo lucidité sans faille aux accents artificieux de la haute finance éclairée, qui finalement ne maîtrise rien, ne sait rien, à commencer par l’étendue de leurs propres méfaits.
L’explicationnisme, art de l’à-peu-près et du vite dit, a comme la chansonnette ses rengaines.
Il y a donc peu à attendre pour l’instant et encore moins à expliquer sauf peut être du coté de Sainte Croix...


30/11/2011

La guerre des maisons de retraite aura-t-elle lieu ?

vieux.jpgAprès la guerre des  bourses voilà que s’ouvre un nouveau front. La guerre des maisons de retraite. La maison de retraite Saint Vincent va-t-elle faire les frais d’un regroupement d’EHPAD ? Du coté de Saint Croix on est prêt à défendre bec et ongle sa maison de retraite. Là nos élus ont fait preuve de solidarité et de bon sens efin surtout ceux du haut de la vallée. Et pendant ce temps à Lièpvre on prévoir de construire un hébergement pour personnes âgées. Plus de six millions d'euros d’investissement pour les bâtiments. Le besoin d’une nouvelle structure est il là alors qu’on parle de fermeture à 5 kilomètres ? Moi, ce que j’aimerais savoir c’est qui va gérer ce nouvel équipement ? L'ABRAPA ? Le maire de Lièpvre ne va quand même pas hypothéquer l’avenir des contribuables de Lièpvre qui d’année en année vont devoir financer un déficit récurant ? (un de plus !)N'aurait on pas mieux  fait d'organiser une concertation au niveau de la vallée?  Voilà comment bâtir un esprit intercommunal plutôt que de faire du "chacun pour soi" dans son coin ! Quand à nos anciens ils valent bien une bourse non?

14/11/2011

11 novembre au Harjus

souvenir-intercommunal.jpg

Photo DNA

Çà boude ou alors le 11 novembre  n’est plus ce qu’il était. En regardant la photo des DNA de hier on se rend compte qu’il manque 2 maires de la vallée sur celle-ci. Claude Abel qui doit être trop occupé avec sa bourse et le maire de Lièpvre. Lui, je crois me souvenir qu’il est en froid avec madame le maire de Sainte Croix (vieille rancœur sur le dossier enterré de la RN59). Çà serait bien qu’au moins une fois on puisse afficher une unité surtout autour du souvenir. Et quel exemple ! 

22/10/2011

abandon ou négligeance ?

A qui la faute ? Une de nos plus belle usine de la vallée se transforme en friche industrielle. Je veux parler de Budelpack bien sûr. Tous les jours je passe devant et tous les jours je me dis "quel gâchis". Pourquoi laisser cette usine à l’abandon ? Pourquoi avoir laisse des ferrailleurs garder le site ? Pourquoi a t’il été pillé ? Pourquoi le site est pollué d’une pollution type Seveso ? Pourquoi la vente du bâtiment tarde ? Pourquoi il y a des fenêtres qui sont restées ouvertes et que la pluie  fait son travaille de démolisseur ? Je souhaite qu’au moins un de nos élus s’en inquiète et demande des comptes au liquidateur.

C’est triste de voir cela, çà hypothèque l’avenir et çà c’est grave ! Qui va reprendre un tel site si sa dégradation continue à la vitesse grand V ? Personne ! Cette usine peut revivre, il suffirait de peu de chose. Il faudrait juste qu’un élu du val d’argent secoue le cocotier pour que les choses avancent. Quand je dis un, ils pourraient être plusieurs. Et si une solution porteuse d’emplois  était trouvée, promis j’arrête mon blog ;o)

Et si certains sont en manque d'inspiration (si si çà existe, il y avait bien un copieur de motion...) je lui donnerai une solution la semaine prochaine.

 

budel1.jpg

budel2.jpg


13/10/2011

Hommage mérité

GISCARD MAIRIE 1 LE 28 MARS 1976 .jpg

Photo prise le 28 mars 1976 devant la mairie de Lièpvre

Le nouveau Foyer d’accueil médicalisé des tournesols porte le nom du Docteur Naudo. Voilà bien un hommage mérité. Cet homme a fait énormément pour le village de Lièpvre et la vallée. Daniel Lé et Claude Abel sont les premiers à reconnaitre officiellement ses qualités en lui faisant cet honneur. Lui qui devient maire en 1959 alors que village connassait ses premières fermetures d’usines textile, il a réussi a trouvé un nouvel  industriel en la personne Hubert Schmidt, le fondateur des cuisines Schmidt. C’est lui aussi qui a créé la zone industrielle de bois l'abesse en ayant le courage de faire un remembrement et réussi à y faire venir dans un premier temps Diadermine et Cypris. Par contre à Lièpvre il ne fait pas l'unanimité. C’est un fonceur et quelques fois il ne prend pas le temps d’emmener tout le monde et c’est en 1977 que le maire actuel a participé à son éviction. En ce temps là la campagne électorale avait des relants de "cabinet" (j’ai encore les tracts ;o). Le maire actuel critiquait la gestion du docteur Naudo mais aujourd'hui il est bien content de pouvoir pèter dans la soie grâce à ce dernier. Si Lièpvre a de l'argent aujourd'hui c'est en partie grâce au Docteur Naudo ( plus d'1 million d'euro de TP en 2007). Même lors de ses voeux 2011 il a rendu hommage de ses prédécesseurs (hommage mérité) mais en évitant surtout de citer le docteur Naudo. Guy Naudo et Paul Baumann ont été des locomotives dans les années 60 et 70. Ils ont su faire face à des situations critiques. Tous deux avaient une vision d’avenir juste. Aujourd’hui c’est un peu ce qui nous manque dans la vallée et ce n’est pas avec notre "tout mou" qu’on va avancer ! Pour en revenir au FAM, l’hommage fait au docteur Naudo est justifié et mérité. Chapeau Dany (2eme fois) chapeau Claude d’y avoir pensé.