Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/04/2012

Le combat de Steve

Steve continue avec acharnement et obstination son combat. Bravo Steve on est derrière toi. Je suis fier que tu aies appartenu à mon équipe en 2008. Vous trouverez ci-dessous le message qu'il a adressé aux parents d'élèves.


Chers Parents !

Plus que jamais, restons mobilisés pour nos enfants et que refleurissent les banderoles . . .

Voici le calendrier de nos prochaines actions.

Le 20 avril 2012 (veille des congés scolaires) :

Opération Ecoles Mortes ! Nous vous demandons de ne pas envoyer vos enfants à l’école. Il est vivement recommander de garder vos enfants chez vous.

Vendredi 04 mai 2012 :

Manifestation devant les mairies de la vallée.

Rendez-vous à 8h00 devant la mairie de Sainte Marie aux Mines, à 9h00, en cortège vers la mairie de Sainte Croix aux Mines, à 10h00 vers la mairie de Rombach le Franc et pour finir à 11h00 vers la mairie de Lièpvre.

Lundi 7 mai 2012 (au retour des congés) :

Occupation de l’ensemble des sites scolaires de la vallée. Les parents investissent les lieux scolaires. La présence d’un maximum de parents est fortement souhaitée dans les écoles toute la journée.

Prévoyez le café, les croissants, les sandwichs, les merguez… Si possible faites un grand barbecue et profitez de ces moments pour faire plus ample connaissance avec les enseignants et les autres parents.

Steve Quirin

Président APEVA

16/04/2012

Tous dans le même sac !

Monsieur mal élevé.jpgRevoilà le maire de Lièpvre qui rebassine  les riverains de la Lièpvrette et du Rombach en les faisant passer pour de mauvais citoyens ce week end dans les DNA. Mais dans l'article on apprend que c’est "certains riverains" du lotissement du Frankembourg. Si sur le fond je suis d’accord avec ce qu’il dit, sur la forme il y a beaucoup à dire. Il a les noms des  gens qui n’entretiennent pas bien les berges et ou qui les polluent. Pourquoi ne va-t-il pas les voir et discuter avec eux et le cas échéant les verbaliser. J’ai l’impression qu’avec cette intervention journalistique, il se dédouane. Çà me fait penser à cette autre fois ou avec un garde pêche il a fait boucher une évacuation dite " sauvage" d'un artisan du village et avec son adjoint la fait ré-ouvrir et tout çà dans la même quinzaine. Et qu’il aille donc du coté du lotissement de Saint Sylvestre sur lot. Là aussi il y a des choses à redire. Quand à s’en prendre à tout le monde et à fermer les yeux sur les vrais coupables, je n’en dirai pas plus sur cette attitude. Alors que des solutions alternatives existent pour faire cesser ces comportements et pas seulement par la répression. Mais çà aussi ce sont des vieux réflexes qui reviennent. J’ai d’ailleurs des photos d’un riverain du Rombach qui n’entretenait pas bien les berges, je ne demande si je dois pas ballancer......

smiley.jpg




10/04/2012

Gestion à la petite semaine

cdc.jpgPas grand’chose à se mettre sous la dent ces derniers temps. Alors je prends le temps de lire les comptes rendus du conseil municipal de Lièpvre. La lecture en est instructive, jugez en par vous-même  (compte rendu de février 2012): "Monsieur Michel MOUILLÉ demande pourquoi les charges à caractères générales ont doublé  cette année ? Monsieur le Maire n’ayant pas les éléments de réponse posera la question au  secrétaire général". Voilà une réponse pour le moins étonnante surtout de la part d'un ancien percepteur ! On a l'impression d'une gestion à la petite semaine où les augmentations de dépenses passent inaperçues. De quoi s'inquièter pour l'avenir. Enfin pourvu que le secrétaire général ne tombe pas malade ! 

Quand au camping municipal,  le maire voulant s’en débarrasser,  n’a trouvé personne d’assez fou pour reprendre un truc générateur de déficits chroniques. Pour vous dire l’amortissement de ce machin est calculé sur 50 ans ! Il est vrai que çà limite le trou annuel. Je me demande bien pourquoi il n’a pas fait d’offre puisque s’était son idée. S'il croit au tourisme dans la vallée  qu'il n'hésite  donc pas à investir son propre argent ! Mais c’est tellement plus facile de gaspiller l’argent du contribuable et en plus on ne vous demande pas de comptes. A moins qu’on le rappelle aux bons souvenirs des électeurs en 2014…..Ou alors un contrôle de chambre régionale des comptes , ce qui serait bienvenu.

19/03/2012

Un mal bien de la vallée

A croire que le meilleur est ailleurs !

Val d’Argent Habitat s’est lancé dans le dispositif Séquoia : l’accueil de personnes handicapées qui deviennent locataires de l’office HLM, tout en étant encadrées par des "gouvernantes" six heures par jour, en partenariat avec l’UDAF. Une première dans le département du Haut-Rhin.

 Voilà une très bonne idée et pourquoi ne pas étendre ce système aux personnes âgées ? A Lièpvre on construit une maison de retraite. Mais qui va en profiter ? Vous croyez vous aux belles promesses qui consiste à dire que c’est pour les anciens du village ? Moi non ! C’est l’argent qui décidera. Et pour une maison de retraite neuve autant dire qu’il faut de très bons revenus. Et quand je regarde le grand panneau à l’entrée du chantier et que je ne vois aucune entreprise du Val d’Argent, çà me désole. Oui je sais il y a des appels d’offres, nos entreprises ont la possibilité d’y répondre. Mais prend-on tous les paramètres en comptes ? Les entreprises de la vallée donnent du travail aux gens d’ici, elles payent aussi la contribution économique territoriale (ex taxe professionnelle) et çà, coté mairie, on ne le voit pas. Idem pour le repas communal de fin d’année, le maire préfère aller à Sainte Marie plutôt que de donner à gagner aux commerces de Lièpvre. Nous avons encore un restaurant et un traiteur, pourquoi ne pas alterné, une année c’est le restaurant la suivante c’est le traiteur….

panneau liepvre.jpg

 

17/02/2012

Ecoles en danger, éleves sacrifiés

L’association des parents d’élèves en Val d’argent se mobilise contre une décision arbitraire de suppression de postes à l’école de Lièpvre et dans la vallée. Des actions sont prévues lundi et mardi prochain. J’apporte mon soutien à ces actions et retranscrit ci-dessous le tract distribué ce matin dans la vallée. Les élus de la vallée devraient demander que nos écoles soient à nouveau classées en ZEP (zone d’éducation prioritaire). Nous l’étions il y a quelques année mais plus aujourd’hui semble t-il.


Ensemble, tous ensembles, œuvrons pour le bien-être de nos enfants,

de vos enfants.

 

Qu’impliquerait la suppression des différents postes :

1-      L’augmentation du nombre d’élèves par classe.

2-      Des locaux inadapté à l’accueil en sur nombre des élèves et donc obligation de modifications par les communes des locaux et donc par la suite une augmentation des impôts locaux pour nous parents.

3-      Moins de temps pour l’enseignant afin de prendre en charge les difficultés de chacun (aides personnalisées).

4-      L’arrêt de certaines activités comme les visites pédagogiques, …

5-      Le non remplacement en cas d’absence de l’enseignant (donc pas de cours pour les élèves)

6-      La fin de l’aide spécialisée, assuré par les RASED, qui est l’un des points clés pour permettre aux élèves en difficultés de ne pas sombrer encore plus bas et de s’enfoncer résolument dans l’échec scolaire, la violence et l’exclusion.

7-      Le problème de réouverture de classe, car les seuils sont plus haut que pour la fermeture. (par exemple : seuil de fermeture = 24 max, seuil d’ouverture = 28 min)

 

 En cinq ans, 80 000 suppressions d’emplois. Dans le même temps les effectifs d’élèves ont eux, augmenté de plus de 100 000 et cela sans compter la politique de frein à la scolarisation en maternelle. Pour rappel, d’un point de vue démographique, la France et grâce à vous mesdames (sans bien sûr oublié les Messieurs),  à la chance d’occuper ou plutôt devrais-je dire la malchance ???, la première place en nombre de naissances. Cela ne veut-il pas dire ? Plus d’enfants à venir !

 

Cinq ans de suppressions d’emplois systématiques bâties sur un dogme : celui du non remplacement d’un fonctionnaire sur deux. Peu importent les réalités du terrain et les difficultés des écoles et des établissements, l’économie prime sur tout. Aucune inflexion n’est prévue en 2012 : 12 250 postes vont disparaître dans l’école publique.

 

Nous savons très bien que l’on peut faire dire presque n’importe quoi aux chiffres. Mais regardé ceci :

Baisse de l’effectif des élèves pour la rentrer 2012 : - 248

Il en résulte une logique de suppression de postes de 108.

Ce qui nous donne 248 / 108 = 2,296296… élèves il faudra un jour qu’on m’explique comment couper un élève en 0,296296…

Donc pour une diminution de 2,296 élèves par écoles c’est un poste en moins. C’en est ridicule !!!

 

Il est à savoir également et proprement scandaleux, que selon les bons résultats pour objectif atteint en nombre de suppressions de postes, la personne en charge (pour nous, la Directrice académique des Services de l’Education Nationale) de ces dites suppressions, touchera une substantielle prime de 20 000 €. Est-ce bien raisonnable dans cette politique de restrictions budgétaires à tout va ?

 

Ecoles en Dangers, Elèves Sacrifiés !