Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/04/2013

Le ni oui ni non

logo.pngT’es pour ou contre une Alsace forte  ? C’est un peu la question du référundum de dimanche. On nous promet de " réaliser des économies de fonctionnement, éviter la concurrence entre les collectivités, simplifier les prises de décision et les circuits administratifs, garantir plus de simplicité et de lisibilité pour nos concitoyens, renforcer la dynamique régionale, mieux peser en France et en Europe, et mieux travailler avec les régions voisines de Suisse et d’Allemagne"Avouez difficile de dire non à çà. C’est tellement idyllique que çà en est démagogique ! Moins d’élus, moins cher, plus simple, plus de doublons. A croire que jusqu’à présent la région et le département faisaient n’importe quoi ! Et demain que va-t-on avoir ? Un conseil exécutif d’Alsace à Colmar (avec son président),  une assemblée législative d’Alsace à Strasbourg (avec son président), une conférence départementale de Haute-Alsace à Colmar (avec son président), une conférence départementale du Bas-Rhin à Strasbourg (avec son président), une dizaine de conseils correspondant à des "territoires de vie intradépartementaux" (avec leurs présidents), auxquels il faudrait ajouter Eurométropole à Strasbourg (avec son président). Comment voulez que je crois que tout çà va couter moins cher.... L'Alsace n'est pas un gros gâteau qu'on se partage entre amis. Quand au Val d’Argent, plus de conseiller général, nous aurons un conseiller territorial qui couvrira un territoire presque aussi grand que celui de notre député. N'aimant pas l'incertitude, pour ma part çà sera difficle de choisir entre le OUI et le NON dimanche.

01/03/2013

La retraite à 50 ans çà existe !

Reçu de l'ami Daniel que je remercie. A vous de juger !

 

retraite-n-b_large.jpg


La retraite à 50 ans avec 9.000 euros par mois pour les fonctionnaires de l'UE a été approuvée !!!
Cette année, 340 fonctionnaires partent à la retraite anticipée à 50 ans avec une pension de 9.000 Euros par mois. Afin d'aider l'intégration de nouveaux fonctionnaires des nouveaux états membres de l'UE (Pologne, Malte, Pays de l'Est...), les fonctionnaires des anciens pays membres (Belgique, France, Allemagne..) recevront de l'Europe un pont d'or pour partir à la retraite. POURQUOI ET QUI PAIE CELA ?
Vous et moi qui travaillons ou avons travaillé pour une pension de misère, alors que ceux qui votent les lois se font des cadeaux dorés. La différence est devenue trop importante entre le peuple et les "dieux de l'Olympe" !!!
RÉAGISSONS par tous les moyens en commençant par divulguer ce message à tous les Européens. Bonne journée à tous quand même
CES HAUTS FONCTIONNAIRES DE l'UNION EUROPEENNE CONSTITUENT UNE VRAIE MAFIA
Les technocrates européens jouissent de véritables retraites de nababs. Même les parlementaires qui, pourtant, bénéficient de la "Rolls " des régimes spéciaux, ne reçoivent pas le tiers de ce qu'ils touchent... C'est dire !Giovanni Buttarelli, qui occupe le poste de "contrôleur adjoint de la protection des données", aura acquis après seulement 1 an et 11 mois de service (en novembre 2010), une retraite de 1 515€/ mois. L'équivalent de ce que touche, en moyenne, un salarié belge ou français du secteur privé après une carrière complète de 40 ans. Son collègue, Peter Hustinx, vient de voir son contrat de cinq ans renouvelé. Après 10 années, lui aura droit à près de 9 000 euros de retraite par mois. C'est simple, plus personne ne leur demande des comptes et ils ont bien décidé d'en profiter. C'est comme si, pour leur retraite, on leur avait fait un chèque en blanc. En plus, beaucoup d'autres technocrates profitent d'un tel privilège.
1. Roger Grass, greffier à la Cour de justice européenne, va toucher 12.500€ de retraite par mois
 2. Pernilla Lindh, juge au Tribunal de première instance, 12.900€ par mois.

3. Ruiz-Jarabo Colomer, avocat général, 14.000 €/mois. Consultez la liste sur : http://www.sauvegarde-retraites.org/docs/Retraite_Hauts_fonctionnaires_europeens_Annexe_3_Etude_27.pdf
Dans cette liste vous trouverez un certain Jacques Barrot( 73 ans) avec une retraite de 4.728,60€ pour 5 années de commissaire européen aux transports À cela il faut ajouter sa retraite d'ancien député, celle d'ancien ministre, d'ancien président du Conseil général de la Haute Loire, de maire d'Yssingeaux et pour couronner cette brillante carrière, le 23 février 2010 il a été nommé au Conseil Constitutionnel. Pour eux, c'est le jackpot. En poste depuis le milieu des années 1990, ils sont assurés de valider une carrière complète et, donc, d'obtenir le maximum: 70 % du dernier salaire. Car, c'est à peine croyable... Non seulement leurs pensions crèvent les plafonds mais il leur suffit de 15 années et demie pour valider une carrière complète alors que pour vous, comme pour moi, il faut se tuer à la tâche pendant 40 ans et, bientôt, 42 ans.
Face à la faillite de nos systèmes de retraite, les technocrates de Bruxelles recommandent l'allongement des carrières : 37,5 ans, 40 ans, 41ans (en 2012), 42 ans (en 2020), etc. Mais, pour eux, pas de problèmes, le taux plein c'est 15,5 ans... De qui se moque-t-on ? A l'origine, ces retraites de nababs étaient réservées aux membres de la Commission européenne puis, au fil des années, elles ont également été accordées à d'autres fonctionnaires. Maintenant, ils sont toute une armée à en profiter: juges, magistrats, greffiers, contrôleurs, médiateur, etc. Mais le pire, dans cette affaire, c'est qu'ils ne cotisent même pas pour leur super retraite !!! Pas un centime d'euro, tout est à la charge du contribuable... Nous, nous cotisons plein pot toute notre vie et, au moindre retard de paiement, c'est la déferlante : rappels, amendes, pénalités de retard, etc. Aucune pitié ! Eux, ils (se) sont carrément exonérés....On croit rêver ! Rendez-vous compte, même les magistrats de la Cour des comptes européenne qui, pourtant, sont censés "contrôler" si les dépenses de l'Union européenne sont légales, faites au moindre coût et pour l'objectif auxquelles elles sont destinées.., profitent du système et ne paient pas de cotisations. Et, que dire de tous ces technocrates qui ne manquent pas une occasion de jouer les "gendarmes de Bruxelles" et ne cessent de donner des leçons d'orthodoxie budgétaire alors qu'ils ont les deux mains, jusqu'aux coudes, dans le pot de confiture? A l'heure où l'avenir de nos retraites est gravement compromis par la violence de la crise économique et la brutalité du choc démographique, les fonctionnaires européens bénéficient, à nos frais, de pensions de 12.500 à 14.000€/ mois, après seulement 15 ans de carrière et sans même cotiser...C'est une pure provocation ! 

Pour les plus curieux :http://www.lepoint.fr/economie/les-retraites-en-or-de-l-e...

14/02/2013

François tu me déçois !

hollande.jpgLes riches ne sont pas forcément ceux qu'on croit. Après les "vrais" riches, après les entrepreneurs, voici venu le temps de la chasse aux retraités et aux cadres. Tant qu'on ne s'attaque pas aux dépenses publiques, le seul moyen est de prendre de l'argent à ceux qui en ont, même un peu. Les retraités vont être de plus en plus taxés, et les cadres vont souffrir sur les indemnités chômage. INSOUTENABLES C'est ainsi que la Cour des Comptes juge les finances de l'UNEDIC. Après les caisses complémentaires de retraités privées dont les réserves seront vides en 2017, c'est le régime de l'assurance chômage des cadres qui va droit vers la faillite. Pas grave, on va augmenter taxes et impôts des salauds qui gagnent plus de 3 000 euros par mois. Quant à Renault, Ghosn ne cède pas. Il menace le gouvernement de fermer des usines si les syndicats n'acceptent pas plus de flexibilité. Si la famille PEUGEOT avait fait la même chose, elle serait à la Bastille! 

13/01/2013

Mes voeux , tes voeux....

bonneanneejpg.jpg

Les cérémonies de vœux des maires de la vallée sont terminées. A Sainte Marie, Claude Abel a su surprendre son monde avec ses lunettes 3 D. Original, çà mérite un p’tit coup de chapeau !

Rombach le Franc, Jean Luc Frechard a montré qu’il gère bien son village. J’ai l’impression qu’il y a deux Jean Luc, un Rombéchat et un Jean Luc intercommunal. Pour en revenir à Jean Luc le Rombéchat, il a eu le courage d’être contre le mariage "pour tous" (le mariage gay). Le seul à avoir cette position courageuse dans la vallée, çà mérite aussi un p’tit coup de chapeau.

Sainte Croix,  voilà une femme très attachée à son village et qui sait faire face aux difficultés. Des 4 communes c’est bien à Sainte Croix où il faut faire le plus attention coté finances. Madame Henrichs a eu le courage de parler de la fermeture des ateliers Jean Bernard et du chômage qui en découle. Une chose que je trouve formidable c’est l’interconnexion de l’eau entre Sainte Marie et Saint Croix. Voilà un geste fort de solidarité et d’intercommunalité. Commençons par partager l’eau, le reste suivra. Quand à la maison de retraite Saint Vincent, je souhaite qu’elle continue à fonctionner à Sainte Croix puisque beaucoups d'anciens de Lièpvre y vont et les prix sont résonnables.

Lièpvre : vous comprendrerez aisement  pourquoi je ne dirai rien sur le contenu de vœux de monsieur Mouginy alors qu'il y a des choses à dire. Il le prendrait certainement mal. Par contre, si c’était moi qui avais  présenté les vœux de Lièpvre (oui çà c’est mon égo surdimensionné comme dirait certain) j’aurais parlé de la future déviation RN59 qui tarde mais la faute à qui ? un peu à nous aussi ! J’aurais parlé du chômage endémique dans la vallée, de l’image désastreuse que nous avons hors vallée. J’aurais parlé de la chambre régionale des comptes et de ses recommandations. J’aurais parlé de la santé de nos entreprises qui nous permettent en grande partie d’avoir des moyens financiers que nos voisins nous envient. J’en aurais profité pour remercier le docteur Naudo qui a su faire le choix de construire une zone industrielle et de permettre à des entreprises de s’installer. Il l'a fait, çà lui a couté son poste de maire en 19 77. Si aujourd'hui à Lièpvre on péte dans la soie c'est surtout grace à lui. J’aurais regretté que les établissements Adrien aient un projet de démenagement d'une partie de leur activité sur le secteur de Sélestat faute de place pour s’étendre à Lièpvre. La zone du Danielsrain nous manque cruellement. Enfin le terrain est là mais sous les gravats de la future déviation…… J’aurais parlé des embauches réalisées en période de crise par nos acteurs économiques (entreprises et commerces). J’aurais aussi donné ma position sur le "mariage pour tous" et j'aurais apporté mon soutien à mon voisin de Rombéchat en lui promettant aussi de raboter un peu mes dos-d’âne histoire de faire moins le chameau. Et pour finir j’aurais  aussi parlé des loyers de la future maison médicalisée. Un peu de transparence ne fait jamais de mal. Et j'aurais terminé la cérémonie un peu comme Claude Abel , avec orginalité mais çà je vous en reparlerai en 2014.

06/01/2013

Prechi precha

Je viens de retrouver un post de 2009 sur la période des voeux. Je me demande s'il n'est pas toujours d'actualité ? Je vous laisse  juger ;o)

moine.gifUne fois l’an, la grand-messe des vœux des maires nous donne à entendre l’émouvant prêchi-prêcha des gardiens du temple, chargés d’éclairer nos consciences sur ce qui est bien pour nous pauvre électeurs. Le taux des impôts locaux aura pensé les derniers comptes d’exploitation. La lessiveuse des déficits chroniques tourne à plein pour élucider les écarts de budgets qui s'ensuivent. Les missi dominici sont à la manœuvre, analystes d’abord qui ont fixé le consensus, spécialistes du jour d’après qui relatent sans désemparer la sentence. Dans ce concert de justifications opportunistes, nul n'entendrait qu’une conséquence ne dépendît pas d’une cause, ni qu’on n’identifiât pas quelque prétexte à l’échappée d’un dérapage à contresens. Le Maire a toujours raison, dit-on puisqu’il a été élu. D’autres, ceux-là, explicationnistes, parleront de tout et ne démordront de rien, au prix de contorsions cérébrales qui n’interpellent plus personne de tant de manquements au bon sens commun.
D’autres compagnies intercommunales, au parcours touristique peu glorieux, dévissent paradoxalement, sans émouvoir davantage l’aplomb du sérail. Un plan d’économie ? C'est dans la vallée...... entendit-on dire du côté des abstracteurs de quintessence, passés maîtres dans l’art de patiner le réel.
L’explicationnisme, art de l’à-peu-près et du vite dit, a comme la chansonnette ses rengaines.
Il y a donc peu à attendre pour l’instant et encore moins à expliquer sauf peut être du coté de Sainte Croix...