Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/08/2012

Oserons nous?

 voltairea.jpg

Qui sait qui créer l’argent ? Pas grand monde ! C’est normal, c'est enseigné nul part même pas dans les écoles de commerce les plus prestigieuses. Et pourquoi donc ? Parce que cela déboucherait sur une révolte. Tout le monde doit savoir que l'argent, bien public, est créé par les banques par le biais des dettes (dettes d'Etat, dettes d'emprunts immobiliers,...). Tout cela est gardé confidentiel. 

Aussi, parce que depuis 1973, l'Etat ne peut plus créer sa propre monnaie, il se voit obliger d'emprunter de l'argent à des banques, comme un mendiant. Et ceux-ci créent cet argent s'ils le souhaitent et ne se gênent pas pour demander un intérêt. Donc quand un Etat emprunte 100, il doit rendre 150 sur 10 ans... Et l'Etat c'est nous !
L'impôt sur le revenu lui ne sert qu'à rembourser les intérêts des emprunts d'Etat. Et cela ne choque personne ? Et en plus, on nous fait accepter cela en culpabilisant.
Endetter les Etats est le meilleur moyen d'asservir les peuples puis de provoquer des guerres qui autorisent le pillage des vaincus.
Est-il normal que malgré toutes les innovations et gains de productivité, nous travaillions plus qu'il y a 50 ans ? Cela ne devrait-il pas être le contraire ? Avec une autre politique qui passerait par de la construction immobilière bon marché (basé sur des taux d'intérêts bas, des coûts de production alignés sur ceux de l'automobile, ce serait la retraite à 50 ans pour tout le monde !
Osons la véritable démocratie. Celle qui donne le pouvoir au peuple par le biais du tirage au sort, tel que cela s'est pratiqué à Athènes pendant 200 ans. Osons réécrire la constitution telle que cela vient de se faire en Islande ! Aujourd'hui nous avons un système de gouvernement par représentation. Nous élisons nos maîtres qui servent ensuite les intérêts des plus riches ! Quand oserons nous changer tout çà ?

06/08/2012

Hollande dans la presse étrangère

francois-hollande.jpgThe New York Times, plutôt classé à gauche de l’échiquier politique américain, a publié un article sur François Hollande. Comparé à un "pudding au caramel", le candidat socialiste est décrit comme "un personnage politique de seconde zone" dénué de charisme. 
Le journaliste commence par dresser un portrait au vitriol de François Hollande "malgré un régime de pré-campagne", il "a l’air légèrement négligé" et ne fait toujours pas le poids. Reprenant la phrase de Martine Aubry, l’article explique qu’au sein même de son camp politique, Hollande est considéré comme une "couille molle".
Le journal revient ensuite sur le bilan politique ridicule de Hollande. Présent à l’élection grâce au prétendu viol de DSK, Hollande s’était même fait doubler par sa propre femme pour la course à la candidature de 2007. Homme politique depuis des décennies, Hollande " n’a jamais été responsable du moindre portefeuille ministériel ", ce qui en fait un amateur. Pour le journaliste américain, il a uniquement ses chances grâce à la sarkophobie française. Hollande "n’a pas le cran" pour être un sérieux président.

Maintenant je dirais que nous n’avons pas de leçon à recevoir des américains et je me souviens d’un certain Georges W Buch qui n’avait rien à envier à Hollande

18:28 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (1)

17/07/2012

La cigale et la fourmi de Maître Jacques

cigale.jpgCi-dessous une réflexion de l’ami Jacques que je partage entièrement.

 « Voici une réflexion à contre-courant, sur la façon de récupérer de l’argent par le gouvernement en place.

Je me suis appuyé sur « La cigale et la fourmi » de Jean de La Fontaine qui devient « La cigale et la fourmi », selon François Hollande.

M. Cigale et M. Fourmi ont eu une même belle carrière, et ont donc gagné les mêmes sommes d’argent.

M. Cigale a profité de ses revenus pour mener grande vie. À lui les plages en été et la neige en hiver, à lui les belles voitures, les sorties et les hôtels.

Bref, il a dépensé tout son argent régulièrement, en profitant largement d’une belle vie.

M. Fourmi a préféré économiser pour ses vieux jours et sa descendance, en vivant chichement avec de nombreux sacrifices pour lui et les siens.

L’un des deux se trouva fort dépourvu quand la crise fut venue et que le pouvoir en place se mit en quête d’argent.

Mais ce n’est pas M. Cigale qui, en menant grande vie, n’avait pas d’argent de côté, et on ne pouvait donc pas lui en prendre.

Après l’avoir soumis à la vindicte populaire, le gouvernement a plutôt jeté son dévolu sur M. Fourmi, qui, à force de privation s’est constitué un capital, dont il attendait des revenus, et s’apprêtait à en léguer une partie à sa descendance.

Taxes sur les revenus financiers, taxes sur la transmission des biens. M. Fourmi s’en trouvât fort marri et s’en plaignit à M. Cigale.

-Que faisiez-vous durant votre vie, lui demanda M. Cigale ?

-Eh bien, j’ai économisé, ne vous en déplaise, lui répondit M. Fourmi.

-Vous avez économisé ? J’en suis fort aise. Eh bien payez maintenant ! »

http://www.lalsace.fr/haut-rhin/2012/07/17/la-cigale-la-f...

18/06/2012

c'est Jean Louis

l-oeil-de-salles.jpgComme annoncé dans mon avant dernier post, Jean Louis Christ a été réélu. Moins confortablement qu’en 2007 certes mais avec une belle majorité. Maintenant tout est en place pour que François Hollande applique une autre politique que Nicolas Sarkozy. Laissons-lui le temps mais restons quand même vigilent. Le parti socialiste a tous les pouvoirs, la présidence de la république, les régions, le sénat et maintenant le palais bourbon. Il n’y plus qu’à ! Par contre il y a des choses bizarres, les écologistes avec 2% des voix on t un groupe parlementaire alors que le Front National et le modem réuni qui représente 26% des suffrages n’ont qu’à eu 2 que 4 députés ! Mais bon c’est la règle du suffrage majoritaire à 2 tours.

14/06/2012

le début du cirque

servant messe.gifA peine plus d’un mois élu que notre nouveau président a déjà des soucis avec ses femmes. Valérie Trierweiler rêve de faire dégommer de la scène politique l’ex à François. Ségolène qui se voyait déjà au perchoir de l’assemblée nationale. C’est aussi faire bien peu de cas des électeurs et elle va le payer dimanche. A croire que la politique est comme un gros gâteau qu’on se partage entre amis. Je dois dire que cela est loin de ma conception de la politique. Il ne maque plus que la première adjointe à la ville de Paris dans l’arène et le cirque sera complet. Je dois dire que tout cela me désole un peu. On finirait presque par prendre DSK pour un  enfant de cœur.