Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/03/2013

Le préfet en visite à Lièpvre

bouvier_vincent.jpgVisite du préfet dans le Val d’argent.

Aujourd’hui à 15 heures notre préfet Vincent Bouvier visitera l’entreprise Hartmann accompagné du sous préfet Julien Le Goff, de Jean Louis Christ notre député, de Christian Chaton notre conseiller général, de Claude Abel maire de Sainte Marie aux mines, d’Agnès Henrichs maire de Sainte Croix aux mines et de Jean Luc Fréchard président de la comcom et maire de Rombach le Franc. Je me suis même laissé dire que ce dernier en profiterait pour parler aussi de dos d’âne à notre préfet. La presse sera bien évidement de la partie. Pour ma part je suis fier de faire partie de l'entreprise Hartmann, une des dernière à être une entreprise citoyenne et qui, même en temps de crise, continue à embaucher.

20/02/2013

Défendons notre ligne SNCF

La vigilance doit être de chaque instant. Nous avons une ligne SNCF qui va de Sélestat jusqu’à la zone industrielle de Lièpvre. Cette ligne est un atout considérable pour notre zone industrielle. Par contre des risques de fermetures apparaissent de plus en plus. La SNCF estime que cette ligne coûte chere à entretenir pour le peu de trafic qu’elle génère. C’est vrai, aujourd’hui il n’y a que la société Hartmann qui l’utilise. Mais si on veut que la vallée soit attractive pour l’implantation de nouvelles industries, c’est desserte est à conserver à tout prix. Et qui sait peut être que dans 10 ou 15 ans les ouvriers venant de Sélestat utiliserons une navette qui desservira Bois l’Abbesse. Regarder les bouchons que connait notre vallée chaque matin du coté du Val de Villé. Regardez le volume de poids lourds qui engorge nos autoroutes, je reste persuadé que le rail a un avenir en France. Mais c’est comme tout, il faut une volonté forte et là ou il y a une volonté, il y a un chemin. 

 

04/02/2013

Un gâchis à 2 000 000€

gaspi.jpg

La comcom vient d’acquérir la friche Budelpack pour 400 000€ auxquels il va falloir rallonger 1,6 millions d’euros pour la dépolluer et la remettre en état. Le maire de Lièpvre a voté pour mais s’interroge sur le montant total des travaux. Je suis heureux qu’aujourd’hui il se pose des questions mais n’est ce pas un peu tard ? Oui il va falloir 1,4 millions pour remettre cette usine en état. Mais si en 2009 il avait sollicité tous les élus de vallée et qu’ensembles, ils avaient poussé du coté de la préfecture, les choses auraient tourné autrement. Mais pour celà, il fallait la volonté et fédérer les autres élus. Hartmann avait fait une proposition de reprise de Budelpack à 600 000€ et 45 emplois à la clé ! 45 emplois ce n’est pas rien tout de même! Mais personne pour soutenir cette proposition. Tout le monde n’est pas Jean Lasalle (ce député qui a fait une grève de la faim pour éviter une délocalisation). Que c’est t’il passé alors ?  Et bien dégradations, pillages et pollution des sols et le pire, des emplois perdus ! On dit que gouverner c’est prévoir, faut bien avouer que sur ce coup là, on a eu droit à une forme de cécité aigue. Certains trouvent que quelques fois que je vais trop loin. Allez donc demander aux anciens de Budelpack comment se passe leurs recherches d’emplois aujourd’hui ! Eux aussi vont trop loin ! (quand ils ont retrouvés un emploi ).

Quel gâchis quand même ! Et je ne parle pas des emplois perdus. Je ne dis pas qu'il ne fallait pas acheter cette friche, je dis simplement qu'il existait une solution autre que celle d'aujourd'hui et beaucoup moins couteuse pour la comcom. Mais c'était en 2009.....

Pour mémoire:

http://liepvre.hautetfort.com/archive/2009/03/index.html

http://liepvre.hautetfort.com/archive/2009/07/01/hartmann...

http://liepvre.hautetfort.com/archive/2009/08/28/insuffis...

07/12/2012

Noël 2012: nouvelles habitudes

nos-emplettes-nos-emplois.jpgÀ l'approche du temps des fêtes, les usines géantes chinoises fonctionnent à pleine vitesse afin d'offrir aux Français des piles monstrueuses de produits bon marché fabriqués au détriment de la main-d'œuvre française.

Cette année pourrait être différente. Cette année, les Français doivent penser aux leurs, penser à tous les Français. Il n'y a plus d'excuses.Nous pouvons tous trouver un cadeau à offrir, fait par les mains alsaciennes ou françaises.   Oui, oui!!!! 

 Il est grand temps de sortir des sentiers battus. Qui a dit qu'un cadeau doit s'intégrer dans une boîte de chemise, enveloppé dans du papier le tout produit par des Chinois?

Tout le monde, oui tout le monde se fait couper les cheveux. Pourquoi pas des certificats-cadeaux de votre salon de coiffure Etienne ou Josy coif ?

Club de gym? Un abonnement de 3, 6 ou 12 mois pour celui ou celle qui veut prendre sa condition physique en main.
Les restaurateurs de la vallée ne demandent pas mieux que de proposer leurs chèques cadeaux. Un cadeau pour faire plaisir à sa maman? Maman aimerait les services d'une femme de ménage pour une journée, un séjour ou même une journée dans un SPA, un massage, des soins beauté de chez notre toute nouvelle esthéticienne. Et pour Noël, pourquoi pas une bonne dinde de chez Nicolas notre bouché accompagnée de légumes et d'une bonne bouteille de vin achetés dans notre Coop qui a bien besoin de notre soutien.Quand au dessert, nos deux  boulangers sont aussi bons patissiers, ils nous le prouvent toute l'année.

D'autres idées? Quel bonheur de découvrir les nouveaux auteurs de la vallée? Ou que diriez-vous de billets pour une visite du parc minier ou pour le spectacle de cabaret du brannkessala du Val de Villé?
La Chine nous envahit avec tous ses produits. Maintenant c'est à nous de nous soucier et d'encourager NOS petites entreprises locales qui travaillent fort pour survivre. Et, lorsque nous nous soucions des autres, nous nous soucions de notre communauté, de notre collectivité, des gens de chez nous. Pensons aux retombées économiques pour NOS marchands colieuvres en achetant colieuvre.

En achetant Alsacien ou Français, nous sauvons des emplois... On sauve peut-être le vôtre...et avec du travail les fêtes de Noël sont plus belles.

13/11/2012

t'as bonne mine !


Parc Tellure : bilan 2012 encourageant par France3Alsace


15 300 visiteurs pour 2012 voilà le nombre d’entrées à Tellure qu’on nous annonce. Avec un panier moyen de 12,11 €, on arrive à un chiffre d’affaire de 185 283€. Pour 2011 on apprend aujourd’hui que le nombre de visiteurs était de 13 663 alors qu’en début 2012 Jean Luc Frechard, droit dans ses bottes, annonçait à "Alsace 20" le chiffre de 16 000 visiteurs (si si à 3 minutres 56 de la vidéo ci-dessous)! Quand au directeur du parc moi j’aime bien quand il dit qu’il y a dû avoir un lâché de drogue sur la vallée pour avoir prédit 100 000 visiteurs par ans. Au moins çà a le mérite d'être honnête. Mais revenons au coup de fonctionnement. Coté personnel il nous faut 1 directeur, un guichetier, une personne à la boutique et des guides. En gros on doit tourner autour de 195 000€ à 205 000€, somme à laquelle il faut rajouter encore les coûts d’entretiens, les frais pour la pub et les charges fixes (chauffage, electricité, impôts etc…) Tout çà pour arrive à un déficit annuel qui doit tourner autour de 40 000€ par an. Déficit qu’épongera la comcom. Je n'ai pas pris en compte la dette qui bien sur allourdit encore la note. Maintenant en toute objectivité comment arriver à 20 000 visiteurs par an ? Et qui dit 20 000 visiteurs dit plus de guides. Qui dit plus de guides dit plus de frais de fonctionnement. Combien d’années encore nous faudra t’il pour reconnaitre qu’on a fait une erreur? Sept ans comme pour le bioscope ? Pour ma part je souhaite qu’on adapte les dépenses par rapport aux recettes. Comment ? Il existe des solutions que je développerai en temps voulu. Pour en revenir aux 16 000 visiteurs de Jean Luc en 2011, il a dû être victime du lâché de drogue ! T'as bonne mine aujour'hui Jean Luc !



Tellure : une mine de problèmes par Alsace20